Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Cirque Africain

Publié le 8 Avril 2013 par cirk75gmkg in Programmes

Circafrika.JPGLors du dernier spectacle du Cirque Phénix, Alain M. Pacherie a proposé une somptueuse production nommée "Cirkafrika", qui a permis à beaucoup d’entre nous de prendre conscience de la diversité et du dynamisme du Cirque en Afrique.  Les circophiles se souviennent certainement, que du 8 au 11 février 2001, Isabelle et Dominique Mauclair avaient produit dans la foulée du "XXII° Festival du Cirque de Demain" un "Festival d’Art acrobatique Africain" dénommé "Circafrica", sans K mais avec 2C. Cette manifestation avait permis de faire un inventaire sur l’acrobatie et les arts traditionnels de ce continent. Eblouissant voire époustouflant, tels étaient les commentaires des spectateurs à la sortie de cette manifestation qui s’était tenue sous les ors du Cirque d’Hiver Bouglione. Trapézistes et burlesques sud-africains, acrobates de Burkina Fasso, jongleurs de javelines d’Egypte, portées acrobatiques du Gabon, musiciens acrobates de Guinée Conakry, sauts et équilibres du Kenya, clownettes et géant du Sénégal composaient un spectacle montrant ainsi la richesse et l’énergie de ce continent. Et s’il ne fallait retenir qu’une image c’était celle de ces trois jeunes ghanéens à peine âgé de 20 ans, la troupe Assassissou qui jonglait avec des bassines et des baquets tout en faisant des équilibres ou déroulant des contorsions. Un moment inoubliable.
CirkafricaSpectacle sans lendemain et il aura  fallu attendre 2012 et "Cirkafrika" pour revoir un spectacle totalement africain ; même si entre temps certains artistes africains avaient faits les beaux soirs des programmes chez Pinder, Phénix, Bouglione. La dernière production Phénix nommée "Cirkafrika" est sûrement le programme le plus joyeux, le plus tonique, le plus excitant que l’on ait pu voir à Paris pendant 7 semaines lors des fêtes de fin d’année 2012. D’ailleurs la plupart des séances se sont déroulées à guichets fermés c’est vous dire la réussite de ce spectacle. 43 artistes, 12 numéros, acrobaties individuelles et collectives, jonglage, numéros aériens, intermèdes comiques, ballets traditionnels mais aussi un orchestre traditionnel ont été réunis pour donner un spectacle beau, moderne, surprenant, mais aussi exigeant montrant ainsi que l’Afrique ou plutôt la Tanzanie et l’Afrique du Sud, car tous les numéros provenaient de ces 2 pays, se sont définitivement éveillée au Cirque. Fin 2013 le Cirque Phénix renoue avec la fibre chinoise en présentant son sempiternel spectacle des Etoiles du Cirque de Pékin. Nous attendons avec impatience le millésime 2014 en espérant revoir un "Cirkafrika" bis, car les artistes du cirque  africains n'ont plus rien à envier à leurs confrères chinois et en plus ils sont joyeux .
Commenter cet article