Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

La Société Parisienne de Spectacles

Publié le 2 Octobre 2013 par cirk75gmkg in Cirques d'hier

 

SocieteParisienneDeSpectacles.jpgLe Cirque d’Hiver pendant les périodes de tournées estivales des frères Bouglione était sous-loué à une société organisatrice de spectacles afin que cette salle propose des spectacles tout au long de l’année. La Société Parisienne de Spectacles, car tel était son nom, a ainsi offert sous la coupole de cet établissement de nombreux programmes de grande qualité. Dirigée par Emile Audiffred et Jean Coupan (voir blog15/02/2012), cette société de spectacles s’était spécialisée dans les spectacles de Cirque en assumant en plus du cirque parisien la direction de nombreux cirques comme ceux d'Amiens (voir blog09/05/2011), Bordeaux, La Rochelle, ou Bruxelles…

Amiens1949Amiens1950Si on regarde les programmes ou les affiches des spectacles proposés par cette entreprise on peut voir que ceux-ci étaient de grande qualité. On pouvait en effet applaudir Grock (voir blog21/02/2012), les Fratellini (voir blog13/05/2013), les Clérans (voir blog24/03/2011), les Antares, Pipo et Rhum (voir blog10/10/2011 et 23/03/2011)… l’orchestre était dirigé par René Chapon, l’ancien chef de Grock et la régie était sous la responsabilité de Georges Loyal.. De plus certains cirques étrangers comme le Cirque National de Suède ont fait les beaux soirs de ses programmes.

Bordeaux1952-1-.jpgBordeaux1952.jpgLa Société Parisienne a de 1947 à 1952 organisé les spectacles des fêtes de la Saint Jean du cirque municipal d’Amiens, à travers 3 programmes qui changeaient tous les 10 jours. Et en 1951 et, les deux années suivantes, elle a proposé dans l’ancienne construction de Dorget, sous l’enseigne du Grand Cirque de Bordeaux, pour les Foires d’automne, une pléiade d’attractions où on pouvait applaudir le dompteur Jacky Rex, la trapéziste Andrée Jan (voir blog12/05/2011), la cavalerie de  Jean Houcke, ou les éléphants de Bouglione…

Commenter cet article