Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Claude et ses Tribuns chez Bouglione

Publié le 18 Décembre 2010 par cirk75gmkg in Musique

Claude & ses TribunsLe blog du 10 décembre a relaté la tournée que Dany Boy avait  effectuée en 1962 avec le cirque Pinder. Devant le succès de cette formule, les Bouglione se disent que l’idée est excellente et durant l’été 63 leur programme, en plus de la partie cirque proprement dite,  comprend deux attractions venant du music-hall : Georges Guétary et Claude et ses Tribuns, tous 2 représentés sur l'affiche éditée à l'occasion de ce spectacle. Revenons aujourd’hui sur cette époque, où cirque et concert faisaient bon ménage. 

GeorgesGuétary-copie-1Georges Guétary, né Lambros Worloou, n'a eu pendant de nombreuses années qu'un seul rival : un certain Luis Gonzalès mieux connu sous le nom de Luis Mariano.  En effet, dans la seconde moitié du XX° siècle, le Monde de l’Opérette, sorte de comédie musicale à cette époque, est partagé entre les partisans de Georges et les adorateurs de Luis.  Et c’est tout naturellement que ces deux chanteurs de charme firent les beaux jours des cirques Bouglione pour le premier et, Pinder pour le second.

ProgrammeGuetary.jpgMais dans le spectacle composé par Joseph Bouglione, le  Groupe formé de Claude Couchet (chant et guitare rythmique), Jackie Courtillat (guitare solo)  remplacé ensuite par Grégory Ken (futur Chagrin d’Amour),  Fernand "Nicky" Cafiero (basse) remplacé ensuite par Christian Humbey et Jean Haumont (batterie), ramasse la mise auprès du jeune public.

 ClaudeEtSesTribuns4Claude et ses Tribuns, groupe méconnu de nos jours, composaient leurs propres chansons ce qui à l’époque était très rare et, c'est Claude qui s'y collait avec un style très particulier entre farce et narratif, assez différent de ce qui se faisait à cette époque. Leurs disques, édités par Pacific, demeurent toujours intéressants à écouter car ils représentent l'insouciance d'une certaine époque, par exemple chez Bouglione le groupe faisait un tabac en interprétant "Georges vient danser le rock n' roll!" avec Georges Guétary.   

Commenter cet article