Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les 10 ans du Festival International du Cirque de Massy

Publié le 11 Janvier 2017 par cirk75 dans Festivals

En 2002 sont célébrés les 10 printemps de l’aventure circassienne et massicoise  rassemblant chaque année pendant 4 jours en janvier un public de plus en plus nombreux pour voir la fine fleur du cirque avec animaux.

Dans son édito que l’on peut lire page 7 du programme, Michel Bruneau (voir blog15/01/2014) indique : " en 10 ans nous avons fait applaudir 109 numéros de dressage et 118 numéros visuels devant plus de 110 000 spectateurs".

Et depuis 1993 année de sa 1ère édition (voir blog10/01/2017) le Festival de Massy a dû s’adapter, évoluer.

Mais quels ont été les changements depuis 10 ans ?

En premier, l’équipe municipale, lors des élections municipales de 1995, la liste emmenée par le vice-président du conseil général de l'Essonne chargé de la Jeunesse, des Sports et de l’Action humanitaire, s’est emparée de la Mairie. C’est dorénavant avec Vincent Delahaye, Maire de Massy, devenu depuis un ardent défenseur du Festival, que les membres de l’association doivent négocier.

Le Maître de piste, Sergio devenu le M. Loyal du Festival de Monte-Carlo (voir blog04/01/2011) a laissé sa place depuis la 8ème édition, à l’élégant et raffiné Christophe Ivanes (voir blog21/02/2016).

L’orchestre aussi n’est plus le même, car à partir de la 6ème édition c’est le polonais Edouard Tyburski qui est le maestro de cette manifestation.

Le chapiteau n’est plus celui du cirque Arlette Gruss. En effet depuis la deuxième édition c’est celui des Rech qui est employé.

Notons aussi que depuis la 5ème édition, une mascotte sous les traits d’un petit tigre jovial est apparue et sert à la communication de ce festival.

Enfin depuis la 6ème manifestation l’association organisatrice utilise désormais les services d’une société de production, les "Productions Freddy Hanouna" pour la seconder dans ses nombreuses démarches.

Comme on le voit les changements sont à la marge et le public pour la 10ème édition, du 24 au 27 janvier 2002 sur la piste massicoise on a pu applaudir :

-les Cristal Dancer (Grande-Bretagne),

-le groupe de tigres d’Eric Moreno Borman (France),

-au trapèze Washington David Kost (Italie),

-le trio Caveagna, clowns (Italie)

-la cavalerie de Medrano présentée par Carlos Savadra (France),

-voltige à dos de chameaux par les Khadikov (Kazakstan),

-le trio aérien Ianchevi (Bulgarie),

-les otaries de Petra & Roland Duss (Suisse),

-Eric & Karine, équilibre sur bras (France)

-Trio Csaszar, bascule (Hongrie),

-la roue de la mort des Alegria Brothers (Mexique),

-les cosaques Eschimbekovi (Kirghizistan),

-le fildefériste Miguel Ferreri (Espagne),

-les chiens des Chabres (Belgique),

-Le cheval comique présenté par Carlos Savadra (France)

-les Spider aérien et élastique (Bulgarie),

-l’acrobate cycliste Jean-Paul (France),

-les lions d’Yvonne et Knut Muderack (Allemagne),

-les petits animaux d’Anton Fischer (Allemagne),

-Jérôme Murat magie (France),

-Raphaël de Carlos jonglage (Venezuela)

-Eric & Alexandra Moreno Borman rola-rola (France)

-duo Kazbek pas de deux sur yack (Kazakstan)

- la troupe Eschimbekovi funambule (Kirghizistan),

-la troupe Minanga sauteurs (Gabon).

Le jury présidé cette année par Alain Pacherie (voir blog17/04/2013) et composé de Raoul Gibault, Mario Luraschi, Pierre Paillet, Ema Zalewski, Victor Coman, François Santerre, Roberto Fazzini et Davide Canestrelli ont tenu à récompenser les artistes suivants :

- Carlos Savadra               Chapiteau de Cristal,

- Petra & Roland Duss       Chapiteau de Cristal,

- la troupe Eschimbekovi   Piste de Cristal

- Trio Csaszar                  Piste de cristal

- Eric Moreno Borman       Prix spécial du jury,

- David Kost                     Prix spécial du jury,

Enfin le Prix du Président de la République a été attribué à titre posthume à Jean Richard et remis à son fils Jean Pierre Richard.

Avec ce dixième anniversaire cette manifestation semble avoir trouvé son rythme de croisière et commence à être sérieusement reconnu par le milieu de la piste.

à suivre...

#cirquemassy10ans

commentaires

Le 1er Festival International de Cirque de Massy

Publié le 10 Janvier 2017 par cirk75 dans Festivals

Fort de son expérience vieille de deux années proposant en 1991 et 1992, adossé au Festival Mondial du Cirque de Demain (voir blog09/01/2017) un Concours de Dresseurs et de Dompteurs, l'équipe de bénévoles entourant Michel Bruneau (voir blog15/01/2014) décident de créer dans leur bonne ville de Massy les 15, 16 et 17 janvier 1993 un festival circassien totalement indépendant et présentant des numéros avec animaux.

Et pour lui donner plus de notoriété le Président-fondateur négocie avec France3, la retransmission du spectacle qui sera un beau succès télévisuel avec plus de 5 millions de téléspectateurs. Quant à la fréquentation, elle est excellente, on va même jusqu'à refuser du monde le dimanche. Il faut dire que les bandes annonces, diffusées aux heures de grande écoute par France3, ont dû grandement concourir à faire connaître la manifestation tant à Massy que dans tout le département de l'Essonne.

Notons que pour cette 1ere édition -présentée sous le chapiteau d’Arlette Gruss avec comme chefs de piste Gilbert Gruss et Thierry Come- les organisateurs avaient invité:

        -les animaux domestiques et sauvages des Wieczoreck (Pologne),

        -Monique Angeon, alias Félindra dans Fort Boyard, et ses tigres (France),

        -Karine Le Portier et son loup tenu en laisse (France),

        -les illusions des Belfiore (France),

        -les éléphants de Sonni Frankello (Allemagne),

        -les oiseaux et les caniches des Kroplin’s (Allemagne),

        -les Royal, jonglerie (Tchécoslovaquie),

        -les Faltiny, acrobates cyclistes (Tchécoslovaquie),

        -Les Berousek, sauteurs à la bascule (Tchécoslovaquie),

        -la cavalerie de Yasmine Smart (Angleterre),

        -double école par Yasmine Smart & Dany Cesar (Angleterre),

        -les hula-hoop présentés par Galina Makakova (Bulgarie)

        -les Simet’s, trio de funambules  (Hongrie),

        -Erdene Tchimyeck, contorsionniste (Mongolie),

        -Ron Ronel & Cie clowns musiciens (Hollande),

        -les trapézistes Natalia & Iouri (Russie),

        -les ours présentés par les Alexandrov‘s (Russie).

Monique Angeon alias Felindra

Carmino d’Angelo (voir blog08/01/2017) dirigeait l’orchestre et Sergio (voir blog02/03/2011) assurait la présentation du spectacle.

Karine Le Portier et son loup tenu en laisse

Pour ce 1er Festival furent créés par l’artiste Alain Gary les "Chapiteaux de Cristal". Les premiers ont été décernés par un jury présidé par le journaliste Yves Mourousi et furent remis à :

    Yasmine Smart, 1er Chapiteau de Cristal,  

    les Alexandrov‘s, 2ème Chapiteau de Cristal, 

    Sonni Frankello, 3ème Chapiteau de Cristal, 

    Karine Le Portier, 4ème Chapiteau de Cristal, 

    Monique Angeon, 5ème Chapiteau de Cristal.

Notons que si cette manifestation, la première d’une longue série, en 2017 on fête la 25ème édition, fut appelée "Le Festival International du Cirque de Massy et Le Concours des Dresseurs" faisant ainsi une sorte de trait d'union entre les 2 précédentes manifestations de 1991 et 1992 et celle de 1993.

Yasmine Smart 1er Chapiteau de Cristal distribué à Massy en 1993

#1erfestivalcirquemassy

commentaires

La genèse du Festival International du Cirque de Massy

Publié le 9 Janvier 2017 par cirk75 dans Festivals

Cette année le festival Massicois va fêter du 12 au 15 janvier sa 25ème édition, dans la réalité les étoiles de la piste sont présentes à Massy depuis près de trente ans, aussi revenons sur les circonstances qui ont permis de concevoir chaque année en janvier une telle manifestation circassienne et francilienne

A l’origine c’est la venue en 1988 du cirque Zavatta qui est à la naissance de cet engouement pour les arts de la piste dans cette  ville de l’Essonne.   En effet cette année-là, suite à la demande pressante d’un fondu de cirque Michel Bruneau (voir blog15/01/2014), la mairie de Massy permet l’implantation pour 5 représentations du Cirque d’Achille Zavatta (voir blog17/05/2015) qui pour la même occasion y fêtera le vendredi 25 mars ses 73 ans.

Suite à ce succès populaire Claude Germon le Maire, un amoureux du cirque, demande à l’instigateur de ces spectacles, d’organiser chaque année une grande manifestation circophile. Et c’est ainsi que Michel Bruneau devient chargé du projet circassien, qui au début fut adossé modestement au Festival Mondial du Cirque de Demain.

Pour cela Michel Bruneau prend langue avec Dominique Mauclair (voir blog14/01/2014) le Président fondateur de cette manifestation.

Et les 1er, 2 et 3 février 1991 pour 5 représentations est proposé un "Concours de Dresseurs du Festival Mondial du Cirque de Demain". Ce spectacle Massicois fait suite au festival de Mauclair qui s’est tenu au Cirque d’Hiver du 23 au 30 janvier de la même année.

En créant un Concours de Dresseurs, Michel Bruneau indiqua clairement qu’à Massy le cirque serait avec animaux, essence même des arts de la piste. Le cirque ne commence-t-il pas à cheval ?

Pour ce 1er programme international, présenté par Robert Lepoix et mis en musique par Carmino d’Angelo (voir blog08/01/2017) on pouvait applaudir outre une sélection des Lauréats de la XIV° édition de la production  parisienne ainsi que:

-Adrian & Ramona Van Goll dans une présentation d’animaux de la ferme (Suisse),

-Anne, Lionel & Eric, voltige équestre (France),

-Bob Navarro présentant ses 9 lions (Tchécoslovaquie),

-Hermann Renz et ses 4 éléphants (Hollande),

-les chats d’Marina Uyterlinde (Hollande),

-les zèbres d’Ynek Navratil (Tchécoslovaquie),

-les oies du jeune Emilien Santus (France).

Le chapiteau loué à la société Cuellar implanté Parc Georges Brassens pouvait accueillir 2 500 spectateurs et là les organisateurs avaient vu un peu grand car les circophiles n’étaient pas aussi nombreux, ils avoisinaient seulement les 500

Qui dit concours dit lauréats. 3 Médailles de Bronze furent attribuées à Bob Navarro, Anne, Lionel & Eric et à Adrian & Ramona Van Goll et un Prix spécial du jury fut décerné aux chats de Marina Uyterlinde.

En 1992, une seconde édition devenue "Concours des Dompteurs et Dresseurs du Cirque de Demain" fut organisée au parc Georges Brassens les 31 janvier, 1er et 2 février et, cette fois on pouvait voir, toujours complété par les lauréats de la XV° édition du Festival de Demain:

        -les lions et les éléphants du Cirque Chipperfield présentés par Graham T. Chipperfield (Angleterre),

        -la cavalerie de Lucien Gruss présentée par Brigitte Gruss (France),

        -les singes trapézistes d’Edouard Gonlamoz (Russie),

        -les otaries géantes de Patagonie présentées Nadia Gasser (Suisse).

Au cours de ce concours le jury remit :

        -1 Médaille d’Or à Nadia Gasser

        -1 Médaille d’Argent aux éléphants de Graham T. Chipperfield

        -1 Médaille de Bronze aux lions de Graham T. Chipperfield

        -1 Prix Spécial du Jury à Brigitte Gruss

        -1 Prix Coup de Cœur à la jeune poupée russe, acrobate et contorsionniste Olga Pikhienko, qui lors Festival Mondial du Cirque de Demain (catégorie cirque de l'avenir) avait déjà reçu une médaille d'or.

La merveilleuse poupée russe Olga Pikhtenko en 1992

Il n’y aura pas de 3ème édition de ce Concours de Dompteurs et de Dresseurs, suite à une rupture avec Dominique Mauclair concernant la retransmission télévisuelle du Festival de l'Essonne. Massy devient alors indépendant et Michel Bruneau va proposer les 15,16 et 17 janvier 1993 un Festival International du Cirque de Massy, mais ceci est une autre histoire.

#festivalcirquemassy

commentaires

Carmino d’Angelo, styliste de notes pour les étoiles de la piste

Publié le 8 Janvier 2017 par cirk75 dans Musique

1er prix de clarinette du Conservatoire, né en 1935 à Alger, fils de parents d’origine italienne, Carmino d’Angelo s’était promis de ne de ne jamais entrer dans un orchestre de cirque, mais le hasard en a décidé autrement. Après avoir accompagné  plusieurs chanteurs en vogue ou fait partie de l’orchestre attractif d’Eddy Warner, un soir il se retrouve entraîné à jouer dans l’orchestre du Cirque Medrano dirigé par son ami Marcellys. D’emblée la magie de la piste agit et après un passage au cirque Medrano, Carmino d'Angelo devient et pour 22 années, le chef d’orchestre pour les tournées avec le Cirque Pinder, puis Pinder Jean-Richard.

 

Pour Carmino d’Angelo la musique de cirque, doit respecter la tradition mais aussi associer les nouveaux rythmes musicaux, et doit refléter la personnalité de l’artiste présent sur la piste. C’est pourquoi ses nombreuses compositions tiennent compte du numéro pour lequel elles sont destinées. Carmino d’Angelo est une sorte de styliste de notes habillant musicalement l’artiste, pour associer la vue au son.

Compositeur prolixe on lui doit plusieurs centaines de mélodies dont les marches d’ouverture des 2 festivals français. "Festival Marche" pour le Cirque de Demain et "Massy Festival" pour la manifestation de l’Essonne... compositions gravées chez Monde Melody. 

Depuis sa carrière se poursuit sous des formes diverses, arrangeur, chef d’orchestre… Il a composé de nombreuses pièces de tango qu’il interprête avec son orchestre. Il participe à des galas ou dirige l'orchestre de nombreux Festivals circassiens comme ceux de Domont, Figueres, Saint-Paul-lès-Dax… et il propose  des concerts spectacles de musique de ….  Cirque toujours fort prisés.

Carmino d'Angelo en concert lors du Festival du cirque de Figueres

Multi-instrumentistes, Carmino d'Angelo joue notamment de la clarinette, du saxophone, de l’accordéon et bien entendu du bandonéon, instrument qu’il affectionne tout particulièrement.

 

Carmino d'Angelo le maestro des grandes manifestations circassiennes.

#carminodangelo

commentaires

Deux enregistrements sonores et circassiens parus aux Chant du Monde dans les années 60

Publié le 7 Janvier 2017 par cirk75 dans cirques étrangers

Maison française d'édition et de musique fondée en 1938 par Léon Moussinac "Le Chant du Monde" a rassemblé toute une collection d'enregistrements de musique traditionnelle dont un large catalogue d’enregistrements des chants et danses des républiques soviétiques comme "Le Chœur de l’Armée soviétique", "Le ballet Moisseiev" ou "Les Chanteurs de l’Oural". Mais ce qui est plus intéressant pour un circophile ce sont deux disques, l’un se rapportant au "Cirque de Moscou" et le second au "Cirque de Corée".

Le premier disque, 33t 30 cm, avec la photo en pochette de Popov tenant par l’épaule un cavalier Djiguite, permet de restituer en direct l'atmosphère du spectacle donné en 1960 par le Cirque de Moscou (voir blog17/03/2014). L’orchestre sous la direction de Boris Ossipov accompagne les artistes à savoir : la gymnaste aérienne Valentina Sourkova, les acrobates voltigeurs Les Soloukhine,  le jongleur à cheval Nicolas Olkhovikov, Le Trio do-ré-mi clowns musicaux, les équilibristes sur échelle Les Milaev, la danseuse sur fil Nina Logatcheva, Les Djiguites d’Ossetie sous la direction de MiKhail Touganov, l’équilibriste sur piédestal Lev Ossinki, les aériens sur flèche volante Polina Tchernega & Stepan Razoumov, les sauteurs sous la direction de Mikhail Doveiko,  les animaux et les oiseaux dressés de Vladimir Dourov… , et en fil rouge les entrées d’Oleg Popov accompagné d’Arkadi Boudnitski.  

Tout autre est le second disque où l'on voit sur la pochette deux jongleurs costumés en cuisinier faisant tenir en équilibre dix assiettes creuses qui tournent sur une longue table. Cet enregistrement est purement symphonique et permet d’écouter l’Ensemble National de la République Populaire Démocratique de Corée interpréter 10 thèmes accompagnant les numéros traditionnels du Cirque Coréen à savoir : le Trapèze volant, la Barre fixée au cou, le Saut sur la planche, l'Acrobatie sur balançoire, le Vol tournant, les Marins courageux,  le Trapèze double, Plastique de raquette, Plastique de la balançoire à trois et la Jonglerie.

 

Deux enregistrements témoins d’une époque où le son était bien souvent plus présent que l’image et qui permettaient aux spectateurs à garder le souvenir d'une soirée au cirque!

Mais aujourd'hui pour un auditeur n'ayant vu aucun de ces spectacles, ces vinyles ne semblent être que des disques de bruitage ou de musique asiatique, autre temps autres mœurs... 

#disquemoscoucorée

commentaires

Jean Richard "De la Jungle à la piste"

Publié le 6 Janvier 2017 par cirk75 dans Jouets

Jean Richard avait et ce n’est pas un secret, une grande passion pour le monde des fauves et des  félins qu’il a voulu nous faire partager, non seulement à travers ses cirques (voir blog22/11/2010) mais aussi par des livres dont trois sur le sujet, sont parus aux Editions Fernand Nathan. Il s’agit de : "Mes bêtes à moi" (1966), "Envoyez les Lions ! Ou le métier de dompteur" (1971) et "Nos amis les Lions" (1974).

De plus dans une série de vingt-six émissions télévisuelles, il a tenu aussi à rendre hommage aux grands dresseurs d'animaux. Enfin dans un disque paru chez Decca et chez Véga, que l’on peut trouver sous deux versions (45t et 33t) il nous conte quelques anecdotes ou aventures personnelles, qui ont pour titre "Ma 1ère entrée en cage et ma 1ère blessure", "Mes 1er lions",  "Les Fauves et l’homme", "Gina Manes"  (voir blog02/10/2011), "Les grands dompteurs contemporains"," Les éléphants, "Un lion sur 4 est-il musicien ? " "Patouillard le roi du dégonflage", "Histoire de l’ours brun", Les fausses réputations".

Cet enregistrement intitulé "De la Jungle à la Piste" a obtenu en 1969 le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros et nous permet de retrouver la voix du Commissaire Maigret, dans d’autres enquêtes cette fois dédiées aux animaux.

commentaires

Zavatta vedette d’une opérette pour enfants,

Publié le 5 Janvier 2017 par cirk75 dans Jouets

Zavatta artiste multifacettes a été en 1959 la vedette d’une opérette pour enfant, intitulée "Le Clown, la Fleur et l’Oiseau". Cette œuvre qui n’a jamais été représentée sur scène a fait l’objet d’un livre-disque réalisé par André Sallé et produit par les disques Président.

La musique de cette bluette musicale était signée Jean-Pierre Calvet, le livret était dû au talent de Robert Arnaud et de Guy Cambier. Ce dernier signant aussi les illustrations de l’album cartonné à spirale, comprenant outre 24 pages ornées de planches couleurs, un disque vinyl 33 tours.

Dans le rôle de la fleur la chanteuse Caroline Cler, de l’oiseau Guy Piérauld (la voix française du lapin Bugs Bunny et de Woody Woodpecker),  du clown bien entendu Zavatta, tous trois soutenus par un orchestre et des chœurs sous la direction de Roger David.

L’histoire relate l’histoire de Chiquino vivant dans une roulotte avec ses deux inséparables compagnons, Aya la Fleur et Kétou l’Oiseau de Paradis. Chacun est à sa place, et se doit d’y rester : la Fleur est dans son pot de fleur, l’Oiseau est dans sa cage et Chiquino, fait le clown. Bref, tout va bien, mais, un jour où l’Oiseau s’en va, le trio devient duo, l’équilibre à trois se rompt…

 

En 2009 une version scénique et plus du tout opérette, a été donnée par la Compagnie Taïko,  dans laquelle une unique comédienne manipulait des marionnettes, tout en jouant le rôle d'un clown.

~#leclownlafleurl'oiseau

commentaires

La voix du Cirque, un disque MF (AS66.251)

Publié le 4 Janvier 2017 par cirk75 dans Cirques d'hier

Parmi les archives sonores permettant d’écouter le cirque, celles que l’écrivain circologue Paul Adrian (voir blog26/06/2012) a enregistrées est à coup un disque digne d'intérêt. Non seulement il raconte avec sa voix un peu zozotante l’histoire du cirque, mais il nous permet aussi d’écouter certaines voix légendaires et disparus tels, Grock (voir blog16/05/2015), les Fratellini (voir blog18/05/2015), Antonet (voir blog16/04/2012), & Beby (voir blog15/04/2012).  

Ce disque 33 tours, 25 cm, dont la pochette a été dessinée par le circophile  J-H Carbonnaux alias Bono, et réalisé par Pierre Martine, permet aussi d’entendre Sabine Rancy (voir blog17/10/2015) relater la vie quotidienne du monde de la piste.

Au sommaire on pourra aussi écouter: "Musique d’hier et d’aujourd’hui",  "Un peu d’histoire, Parades, rires et bravos", "Le saut de la mort", "Le spectacle continue et Voilà" un programme écrit et dit par Paul  Adrian lui-même.

 

De plus des accompagnements musicaux signés Adrien Terme (voir blog 09/10/2013) le chef d’orchestre chez Sabine Rancy et Amar, accompagnent les textes et nous permettent d’entendre certaines œuvres de ce trompettiste qui fut aussi un compositeur renommé. On peut ainsi écouter "Sandaga", "La Bamba", "Urca", "Bazouches", "Zor-Dany" et "Rancy  65".

Des enregistrements rares car à ma connaissance il n’y en a pas d’autres du créateur du célèbre, du moins en son temps "Boulingrin", titre de cet air musical rappelant qu’à Rouen, au début du XX° siècle un cirque en dur avait été édifié à proximité de la place du Boulingrin.

En conclusion signalons que le fonds Paul Adrian a été déposé en 2010 à la Bibliothèque nationale de France, où il peut être consulté.

#lavoixducirque

commentaires

Le Livre-disque La Piste Aux Etoiles (E916)

Publié le 3 Janvier 2017 par cirk75 dans Jouets

La Piste Aux Etoiles (voir blog16/12/2014)  émission mythique de l’ORTF, ne se regardait pas seulement sur l’écran de la télévision, on pouvait aussi l’écouter et cela grâce à un livre-disque, édité par Philips.

Le livre-disque se présentait sous le format d’un super 45 tours d’une durée de 12mn 57 accompagné d’un livre douze pages de texte avec de nombreux dessins pleins d’humour et de couleurs. L’équipe de cette célèbre émission avait  participé à la réalisation de ce 45  tours  saisissant de vérité, car bien que les numéros soient imaginaires, ils sont si bien imaginés et si bien imagés qu’on se croirait au bord de la piste à regarder le spectacle.

Les circophiles reconnaîtront Michel Francini (voir blog14/03/2014) qui selon sa bonne habitude mène le jeu entouré de numéros sont pleins d’humour, notamment la danse de claquettes des phoques, ou encore la lutte à la corde des deux éléphants : David et Goliath revu et corrigé… On peut aussi entendre le dompteur Jim Frey, les clowns Lulu et Tonio (dont c’est à ma connaissance le seul enregistrement sonore connu), les éléphants royaux, les Indiens Dakotas. Et cerise sur le gâteau le chef d’orchestre emblématique de cette célèbre émission, Bernard Hilda (voir blog05/06/2013), a écrit la partition exécutée par l’orchestre de La Piste aux Etoiles. L’ambiance de cet enregistrement est absolument remarquable, on a vraiment l’impression d’être au cirque, car le bruitage supplée ce qu’on ne voit pas.

Philips avait en 1960 édité un autre livre-disque illustré par Gilbert Jacquemot et, intitulé "Piccolo, Saxo et le cirque Jolibois". Cette production permettait seulement de découvrir les instruments de musique composant l’orchestre d’un cirque. Ce conte musical pour enfants dans la lignée des Picolo & Saxo imaginés dès 1956 par Jean Broussolle pour le scénario et André Popp pour la musique, avait eu dans les années 60 un grand succès, digne de Pierre et le Loup.

Notons pour terminer que la paternité du livre-disque revient au français Lucien Adès qui commercialisa au début des années 1950 les premiers contes pour enfant en format livres-disques sous le label Disques Adès/Le Petit Ménestrel.

#livredisquelapisteauxetoiles

commentaires

Musique sur la piste (LD. 341-30)

Publié le 2 Janvier 2017 par cirk75 dans Musique

La musique de cirque un peu décriée mérite tout de même mieux qu’une écoute discrète. Témoin ce microsillon intitulé "Musique sur piste" dont plusieurs titres dans les années 60 servirent de musique pour les génériques d'émissions de télé. Ce disque vinyle dont le dessin de pochette est signé J. Lap, un des dessinateurs du Canard Enchainé, a été réalisé en 1958 par Paul Caron. Il a été pressé chez Vogue, une maison de disques 100 % française créée en 1947 et qui dans les années 60 a donné leur chance à de jeunes talents ayant pour nom : Johnny Hallyday, Antoine, Jacques Dutronc ou Françoise Hardy…  Ce 33 tours, 30 cm, comme on disait autrefois, réunit l’orchestre de Jacques Jay (voir blog22/03/2014) et ses joyeux Saltimbanques, les Sipolo (voir blog07/12/2010) et Rolph Zavatta (voir blog27/11/2010).

Rappelons que Les Sipolo pratiquaient la musique avec des instruments peu conventionnels et bien souvent incongrus: casseroles, bouteilles, cornes d’auto, clochetons, chandeliers, poivriers, carafes, tuyaux… et autre ustensiles insolites et sonores. Sur la face 1 de cet enregistrement on retrouve beaucoup de leurs airs dont "En sifflant la Polka" ou "Pouet-Pouet" qui furent d’immenses succès au-delà de la piste.

Rolph Zavatta, ou Rolf, frère ainé d’Achille Zavatta (voir blog17/05/2015) artiste complet de la piste, sauteur, écuyer, clown était aussi un bon musicien qui jouait d’instruments rares comme le flexatone (voir blog26/02/2016),  la scie musicale, l’ocarina, le concertina, le vibratino ou les cloches anglaise. Et sur la face 2 de ce disque il montre toute l’étendu de sa palette musicale en les pratiquant.

Quant à Jacques (ou Jack) Jay (Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros) il fut dans les années 60 le maestro du Cirque d’hiver pour qui il composa notamment un galop nommée ”Au Cirque d’Hiver“ qui un temps a servi pour la “Retraite“ chez les Bouglione.  Trompettiste et chef d’orchestre de talent il est décédé en 1984.

#vinylesurlpiste

commentaires
<< < 1 2 3 4 > >>