Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les Cousins Fratellini

Publié le 5 Octobre 2016 par cirk75 dans Clowns

Les Cousins Fratellini

Comme chez les Dalton, il y a les frères (Luigi, Paul, François et Albert) et les cousins (Louis, Gustave et Maximilien) dont les 2 derniers étaient les fils de Luigi et le premier son gendre (voir blog25/03/2015). En plus du célèbre trio formé par les 3 frères (voir blog18/05/2015), la famille Fratellini peut revendiquer 3 autres trios.

Les Cradocks ou Fratellini Juniors (voir blog25/05/2015) formés par les fils de François restent à ce jour les plus connus et célèbres, mais deux autres troupes issues de la descendance de Luigi ont également foulé les pistes.

Les Cousins Fratellini

Le premier trio fut formé par Gustave, Maximilien et leur beau-frère Louis Colombo puis, par leur neveu Gino. Il obtint une belle popularité surtout hors de France et plus particulièrement en Allemagne. Rappelons aussi que ces cousins sont aussi à l’origine d’une célèbre contrecarre (voir blog13/05/2013) avec la création dans les années 30 d’un certain cirque G. Fratellini. En effet devant l’immense notoriété de Paul, François et Albert, Gustave et ses partenaires essayèrent bien maladroitement d’en profiter en voyageant sous l’enseigne Cirque G.Fratellini. Or si la tournée a commencé sous cette appellation elle s’est achevée en cirque Périé, car à la demande des frères Fratellini le Tribunal de Montauban demanda aux cousins de faire cesser cette publicité mensongère.

Les Cousins Fratellini

Le second trio eut comme pivot Victor Fratellini (1901-1978) un des enfants de Paul. Et après avoir présenté sous le nom de Lopez un amusant numéro de trapèze à petite distance parodiant Charlot ou un numéro de cascadeur sous celui de Ryders, Victor fut un auguste fort apprécié ayant comme partenaires notamment son neveu Rico ou Jean Moreno… Pour la petite histoire Victor eut deux enfants Paul et une dénommée Annie Fratellini (voir blog29/03/2015), mais ceci est une autre histoire...

#triofratellini

commentaires

Les Festivals circassiens d’octobre

Publié le 4 Octobre 2016 par cirk75 dans Festivals

Les Festivals circassiens d’octobre

La XVIII° édition du Festival International du Cirque d’Italie se tiendra du 13 au 18 octobre à Latina, ville italienne à 70 km au sud de Rome.

Cette manifestation, organisée par Fabio Montico, a pour but de célébrer chaque année le cirque italien. Elle réunit des artistes de la piste venant des cinq continents et les meilleurs numéros sont récompensés par des "Latina " d'Or, d’Argent ou de Bronze.

Les Festivals circassiens d’octobre

Puis du 19 au 22 octobre à Ashdod en Israël, port situé à mi-chemin entre Tel Aviv et Gaza aura lieu la deuxième édition d’un jeune festival organisé par le Dorato Circus avec la participation de la municipalité d'Ashdod. Là aussi l'objectif de cette manifestation est de mieux faire connaître au public international les arts du cirque israélien.

Cette année selon les organisateurs 100 artistes en provenance d'Israël, mais aussi de Russie, de Chine, d'Ukraine, d'Arménie, d’Allemagne, des États-Unis, de Colombie, d'Espagne, de Biélorussie se produiront devant un jury qui décernera des récompenses par des médailles d’or, d’argent et de bronze.

#internationalcircusfestivalinisraelofitaly

commentaires

Palmarès du XVII° Festival International du cirque de Val d’Oise

Publié le 3 Octobre 2016 par cirk75 dans Festivals

Palmarès du XVII° Festival International du cirque de Val d’Oise

Lors de cette manifestation valdoise, Totti (voir blog30/12/2013) a fait un véritable triomphe. Il repart les bras chargés de 3 prix et non des moindres ; "Coquelicot d’Or", "Prix de la Région Ile-de-France" et "Prix AG Studio". Bateleur à la silhouette juvénile avec des tonnes de dynamisme à revendre, Totti est l’incarnation parfaite du comique moderne, tout à la fois amuseur, musicien et comédien. Jamais vulgaire, refusant de faire rire sous la ceinture, exubérant et espiègle, toujours élégamment habillé, maquillé sobrement avec deux énormes sourcils noirs soulignant une paire de grosses lunettes rondes, Totti est un artiste qui donne du bonheur et plait à toutes les générations. Et à Domont pour la 17ème édition du Festival il nous a concocté quelques nouvelles entrées, car il n’est pas homme à répéter, comme certaines vedettes de la piste pendant des années, les mêmes sketchs. Et cette année il n’est pas seul sur piste, sa femme Charlotte en élégante clown blanc et son fils Charly, par ailleurs "Prix du Président du Jury" le Dr. Frère, lui donnaient avec bonheur la réplique pour la joie du public.

Autre triomphe, la ravissante et merveilleuse russe Alexandra Levitskaya "Coquelicot d’argent" pour son original et novateur numéro aérien au bout de sa sangle, où elle semble dialoguer avec comme partenaire un hula-hoop, qui virevolte dans les airs au gré de la gestuelle parfaite de cette artiste au son de la chanson de Jacques Brel, "Ne me quitte pas". Habituée aux récompenses, la belle Alexandra Levitskaya qui met en émoi les spectateurs, avait déjà reçu à Moscou en 2015 l’Idol de Bronze et l’éléphant du même métal en 2016 à Figueres (voir blog14/03/2016).

Le "Coquelicot de Bronze" est revenu au dresseur Stefano Orfei Nones, présentant sans grande originalité une entrée en cage avec 6 félins (tigres et lionnes). Fils de la célèbre Moira Orfei (voir blog20/11/2015) il est considéré comme l'un des meilleurs dompteurs italiens de sa génération et l'une des étoiles du cirque international. Il a reçu en 2004 à Monte-Carlo un Clown d’argent pour sa prestation avec 7 tigres.

Enfin "Prix du Président de la République" au duo Desire of Flight, Clown d’Or en 2014, qui nous a proposé son audacieux poème aérien où élégance et raffinement rivalisent avec suspensions, tourbillons, et rattrapes par les pieds. En voyant les prouesses de Malvina Abakarova et de Valery Sychev on reste éblouie devant ces exercices hors du commun.

Que dire de plus de ce palmarès, même s’ils ont été récompensés par des prix secondaires, le numéro de perche circulaire de la troupe de Hangzhou (prix de l’originalité), celui due Trio Powerline (prix du public et du cirque Nikouline) et la voltige djiguite de la Compagnie Jehol (prix du conseil municipal des jeunes, prix Cap Domont et prix Bretagne circus) auraient mérité à être mieux dotés. Mais peut être que cette année le programme était trop riche !

Enfin n’oublions Laure Bontaz, la Mme Loyal de cette 17ème édition dans une superbe et originale tenue, entraînant le public dans son univers où se mêlent humour et autodérision. Une maîtresse de la piste à la personnalité rare et originale que l’on souhaite bientôt revoir à Domont ou ailleurs.

#palmaresdomont2016

commentaires

Christiane Gruss,

Publié le 2 Octobre 2016 par cirk75 dans Personnalités

Christiane Gruss,

Troisième fille du célèbre maître écuyer Alexis Gruss Sr. (voir blog19/12/2011) et de Lucienne Beautour, Christiane Gruss est née en 1944 et, comme tout enfant de la balle apprend très jeune l’acrobatie et grandit sur les pistes des cirques familiaux que sont les "Radio Circus", "Grand-Cirque-de-France", "Circorama-Achille Zavatta", "Cirque-Zoo-Jean-Richard", (voir blog13/11/2010)...

Christiane Gruss,

Elle fait à 11 ans ses débuts sur la piste dans un numéro de Circus-western très en vogue dans les années 50 comprenant lassos, fouets et voltige équestre : le cirque des Juniors (voir blog27/09/2016).

Quelques années plus tard lors des spectacles Gruss elle se produit à la corde lisse ou présente avec son père et son frère Lucien la cavalerie maison. Les numéros aériens sont aussi dans ses cordes, déjà à 13 ans, il faut bien le dire contre de l’avis de son père, elle est une des ballerines de l’air d’Hélène de Vernon, sa sœur ainée Arlette Gruss (voir blog25/09/2016). Et à 21 ans elle est partenaire des Robertys, troupe aérienne spécialisée dans l’Echelle du Diable. Enfin elle est du spectacle musical et circassien Ben-Hur (voir blog20/06/2013) où elle joue le rôle de Tirzah, la sœur de Messala.

Avec son premier mari à Antonio Bertolazzi, un acrobate sauteur à la bascule, qui décède en 1971 lors d’une tournée du Cirque Jean-Richard elle a deux fils, Rodolphe né en 1966 et Tony né en 1970, qui seront aussi des circassiens accomplis.

Christiane Gruss,

En 1985, après la mort de son père et avec sa sœur Arlette Grüss (voir blog25/09/2016) elle est de l’aventure de la légendaire et catastrophique tournée irlandaise du "Grand-Cirque-de-France", qui verra les deux sœurs se morigéner et se séparer.

En 1988, Christiane Grüss crée en Belgique, avec son second mari René Chabre, clown connu sous le nom de René French, le "Fantazia Circus". Enseigne qui deviendra "Cirque Christiane Gruss" en 1989, à son arrivée en France et cessera en 1997.

En 2003 Christiane Gruss donne en location à la famille Falck l’enseigne Cirque Christiane Gruss, mais trouvant que c’est de la concurrence déloyale Arlette Gruss fera interdire cette convention et les Falk devront tourner sous une autre enseigne Zavatta fils...

Christiane Gruss,

Depuis Christiane Gruss et sa famille se sont reconvertis dans événementiel avec location de tentes et chapiteaux. Et en 2012 Rodolphe Bertolazzi (jongleur et clown), Angélina Bertolazzi spécialiste de l'aérien, du fil de fer et du trapèze volant et René Chabre se sont aussi lancés dans l'enseignement des arts du cirque à La Ferté-Gaucher.

Quant à Christiane Gruss elle passe une grande partie de son temps à cultiver le bel art d’être grand-mère.

#christianegruss

commentaires

L’étoile du jour, de Sophie Blondy (2016)

Publié le 1 Octobre 2016 par cirk75 dans Cinéma

L’étoile du jour, de Sophie Blondy (2016)

Film français réalisé par Sophie Blondy, d'abord diffusé dans de nombreux festivals, vient de sortir en salles le mardi 27 septembre 2016 avec une distribution étonnante: Denis Lavant (Elliot le clown), Iggy Pop (la Conscience d'Elliot),Tchéky Karyo (Heroy, le patron du cirque), Béatrice Dalle (Zohra, la Gitane, Natacha Régnier (Angèle, la danseuse) Bruno Putzulu (Zéphyr, le prestidigitateur) Laura Favali (Lilas, l'assistante de Zéphyr)…

L’intrigue relate histoire d’un pauvre cirque, avec des caravanes des années cinquante, échoué sur une plage de la Mer du Nord. Les spectateurs se font rares mais la magie du cirque œuvre encore. Chaque interprète de la troupe répète et propose de nouveaux numéros. Mais cet équilibre fragile va vite se briser pour dévoiler, et deviendra alors le lieu de toutes les convoitises amoureuses où chacun usera de ces pouvoirs pour satisfaire ses désirs. Cet espace confiné deviendra le terrain de jeu d’un quatuor amoureux. Alors qu’Elliot le clown et Angèle la ballerine vivent une histoire d’amour idyllique, Heroy le directeur du cirque use de son autorité pour conquérir à son tour la jeune femme. De son côté, la Gitane tente d’ensorceler le clown. La vie du cirque va alors prendre une toute nouvelle tournure.

Ce film est aussi marqué par la présence d'Iggy Pop, une des icônes du rock et c'est la surprise de ce film. Pour le grand public c'est une bête de scène des concerts de rock, parfois provocateur. Mais Derrière le rocker il y a un cinéphile érudit, qui a tourné plusieurs films aux États-Unis.

Mais à part cet artiste qui peut à la limite attirer les spectateurs, il faut le dire ce film ne va pas concerner un public circophile car aucun artiste de la piste n’est présent. De plus cette intrigue foraine qui veut rappeler le film de Tod Browning "Freaks la monstrueuse parade" tourné en 1932 ne présente qu’une ébauche poétique qui échoue à devenir un film car rien ne fonctionne vraiment et surtout pas Iggy Pop en fantôme conscience du clown Elliot.

létoiledujouriggypop

commentaires
<< < 1 2 3