Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Ben-Hur a toujours fasciné la piste aux étoiles

Publié le 27 Septembre 2020 par cirk75 in Programmes

Ben-Hur, roman écrit par de l’américain Lewis Wallace en 1880, situant l'action au Ier siècle est célèbre pour une scène qui cristallise toutes les attentions, moment où Ben Hur affronte Messala, dans un tournoi épique de course de chars romains.

Dans les années 60, Alexis et André Gruss créent un spectacle musical qui va être présenté sous le chapiteau du Grand Cirque de France ou sous la coupole du Palais des Sports de Paris (voir blog20/06/2013), avant d’être repris en 1975 sous la toile du Nouvel Hippodrome de Jean Richard.

Ce spectacle surfait sur le succès qu’avait obtenu en 1959 un film hollywoodien signé William Wyler et récompensé en 1960 par pas moins de 11 Oscars dont celui du meilleur film.

Un peu plus tôt, de leur côté les frères Amar (voir blog15/03/2020) ont par deux fois utilisé l'aura de la célèbre course de chars pour illustrer la couverture de leur  programme.

Une première fois en 1929 avec un dessin signé Antonin Magne (voir blog31/12/2011). Et 27 ans plus tard c'est  Tony Bernat (voir blog21/10/2017) qui est l'illustrateur de ce même morceau de bravoure

Mais si en 1929; sous un vaste chapiteau comprenant deux pistes on pouvait tout de même applaudir après des jeux du Far-West et un défilé militaire napoléonien, une course de chars romains, il n'en sera rien en 1956. Aucun numéro du spectacle n’allait dans le sens de la belle illustration conçue par Bernat. En effet pas la moindre course de char au programme dans cette production dont la vedette était la dompteuse Marffa –à ne pas confondre avec Martha la Corse- présentant des tigres.

Notons que les Amar n’ont pas eu le monopole de la course de chars pour illustrer la  couverture du programme papier, le Zoo Circus des Frères Court ont aussi dans les années 20 utilisé le même graphisme et au début du XX° siècle la même course se trouvait sur la couverture de l’ Hippodrome de la place de Clichy à Paris.

On le voit Ben-Hur a toujours beaucoup inspiré les arts de la  piste, laissant ainsi croire que le cirque moderne serait l'héritier des jeux romains ce qui est une erreur, car il est né en Angleterre dans l'imagination d'un fils d'ébéniste: Philip Astley  (voir blog07/06/2015), il y a plus de 250 ans.  

Commenter cet article