Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un programme du cirque Maladolli de 1948

Publié le 6 Février 2020 par cirk75 in Cirques d'hier

Cet établissement portait le nom d’un fils de banquier et non d’un enfant de la balle, pour le moins original et fantasque : le professeur Cincinnatus Maladolli (voir blog11/03/2018). Il n’avait de professeur que le surnom et se nommait réellement Albert Raphaël.

Personnage fantasque et baroque, il avait eu l’idée dans un premier temps de prendre comme surnom "Professeur Pipiolli" avant d’en être dissuadé par ses proches. Il était néanmoins un excellent écuyer et un exceptionnel dresseur de chevaux, ce qui l’amena à se produire sur pistes et à créer son propre cirque, qui porta selon les époques des appellations différentes.

Dans le programme de 1948 présenté notamment lors de la foire de Vernon, commune située dans le département de l'Eure, on peut noter que la direction artistique est tenue par une authentique reine du trapèze, Elsane (voir blog16/06/2012) sa bonne amie à cette époque.

Dans ce spectacle l’inénarrable professeur présentait pas moins de  5 numéros, dont une jument en liberté, une prestation de Haute Ecole, des lamas, des chevaux en liberté ainsi qu’en seconde partie un numéro nommé Ferronnière comprenant selon le programme "passage de 2 pistes et en arrière, pas espagnol, galop avec changement de pied au 3 au 2 et à 1 temps, galop arrière et sur trois jambes, galop espagnol"…Melle Elsane de son côté proposant deux prestations, une en 1ère partie et l’autre en fin de 2nde partie.

Le programme, du "cirque que vous aimerez" comme l'indiquait l’accroche publicitaire, était complété les Dalres & Pietro clowns de Medrano, une acrobate Norma Bianci, et d’autres artistes comme le montre le programme.

Adrian (voir blog26/06/2012) aimait rappeler que les spectacles de Maladolli "étaient parfois déroutants, mais la Haute-école du professeur qui savait être sérieux avec ses chevaux et les airs d'école demeura toujours exemplairement traditionnelle, dans l'esprit de Baucher (voir blog13/05/2012) auquel il consacra une pertinente étude."

 

Un programme du cirque Maladolli de 1948
Commenter cet article