Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un programme de 1959 du Cirque Géant Bouglione,

Publié le 14 Février 2020 par cirk75 in Cirques d'hier

En 1958, la société des Spectacles de Paris qui était à l’origine de l’aventure du Radio Circus (voir blog16/01/2015) cesse sa collaboration avec Radio Luxembourg (ancêtre de RTL) pour s’associer maintenant avec la Radio Télévision Française (RTF). Ce nouveau parrainage publicitaire va créer un établissement qui va dorénavant tourner dans l’hexagone sous l’appellation de Circus 58 puis, de Circus 59 l'année suivante. 

La station de radio du Grand-Duché ne reste cependant pas les bras croisés. En effet pour proposer ses célèbres jeux radiophoniques, le Quitte ou Double (voir blog07/10/2011) et le Crochet Radiophonique (voir blog06/10/2011), sponsorisés par les savons Monsavon et le shampoing Dop, elle va alors s’allier avec les Bouglione pour deux tournées.

La première en 1958 reprend comme enseigne "La Grande Parade de Radio Luxembourg et de Radio Monte-Carlo", déjà utilisée en 1956, pour présenter l'après-midi une kermesse publicitaire gratuite puis le soir un spectacle sous le chapiteau appartenant aux rois du cirque. L'année suivante ce sera l'enseigne du "Cirque Géant Bouglione" qui sera mise en avant.

Dans le programme de 1959 reprenant beaucoup des attractions proposées l’année précédente, on note par exemple la présence d’Emilien Bouglione (voir blog20/12/2014) de Gipsy Gruss-Bouglione (voir blog07/04/2015) ici orthographiée Gypsy, associée à sa cousine Jozette Romarin, dite Zezette.

On peut aussi applaudir deux grandes vedettes de la piste, les dompteurs allemands Henri Dantes (voir blog10/03/2015) et Wolgang Holzmair (voir blog06/112013), ainsi que Les Francini (voir blogs 06/03/2012 & 11/03/2014) qui ont la lourde tâche de faire rire le public.

Jean Laporte (voir blog18/06/2018), un temps maestro chez Medrano, dirigea l'orchestre du cirque lors de cette tournée. Il fut aussi à l'origine de nombreux enregistrements de musique de cirque, assez tendance dans les années 50.

Le point d’orgue de ce spectacle de cirque, présenté en fin de programme, est naturellement l’enregistrement des célèbres jeux radiophoniques animés en alternance, par Marcel Fort (voir blog 06/10/2011), François Chatelard ou Jean-Michel Fegy.

Ces jeux attiraient des foules considérables, avides de voir en chair et en os les voix qu'elles entendaient quotidiennement dans leur poste de radio. C'était l'époque des enfants de la radio,  car la télé était encore un peu balbutiante...

 

 

 

Commenter cet article