Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

André Vylar le fidèle directeur des cirques de Jean Richard,

Publié le 19 Janvier 2020 par cirk75 in Personnalités

Peu connu du grand public, Antoine Vendetti, plus reconnu dans le milieu du spectacle sous le nom d’André Vylar, est décédé à l’âge de 91 ans, jeudi 16 janvier 2020. Résumer sa vie en quelques mots tient de la gageure tant sa carrière est à la fois longue et variée. En effet il fut tour-à-tour comédien, chanteur de variété, fantaisiste dans les opérettes, imprésario, speaker lors des grandes rencontres de boxe de l’hexagone, homme de radio et de télévision. Il tâte aussi de la mise en scène avec notamment "Le Pays du Sourire", une opérette de Franz Lehár. Il joua par exemple dans des pièces comme,  "Le Médecin malgré lui" de Molière, "Le Valet de quatre cœurs d’Albert Husson", "Le Coq aux œufs d'or" de Henry Lapierre, ou "Le Jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux.

En 1965 il participa à l'aventure de "Monsieur Carnaval" une opérette française de Charles Aznavour, livret de Frédéric Dard, il tient le rôle d’Adrien-Luc aux côtés de Georges Guétary (voir blog18/1/2010)  et d’un certain Jean Richard avec qui il se lie d’amitié. Et lorsque ce dernier crée à la fin des années 60 son cirque il en devient le directeur. Avec le développement de la société que le comédien a créé pour gérer ses activités circassiennes, le Groupe "Chapiteaux Spectacle Jean Richard", André Vylar a en charge, en plus des parcs de loisirs, de la gestion des 4 cirques du comédien : le "Cirque Jean Richard", le "Pinder-Jean Richard", le "Nouvel Hippodrome de Paris" et le "Nouveau Cirque Jean Richard"(voir blog22/11/2010).

Touche à tout artistique depuis le début des années 50, Il a aussi écrit ses mémoires et a co-signé un roman policier (Le linceul je veux bien, mais la bière non...) avec son ami lyonnais Jacques Bruyas, bref André Vylar ne s’est pas ennuyé dans la vie. Lorsque le cirque Pinder faisait étape dans sa bonne ville de Lyon, il allait toujours dire un petit bonjour à ses amis de la piste dont à un certain Frédéric Edelstein (voir blog12/04/2013).

Commenter cet article

Claudie 13/05/2020 10:24

Bonjour, Je faisais des recherches sur André Villard ou Vylar (je ne suis pas sûre de l'orthographe de son nom ?) et je découvre avec bonheur votre article. En voyant la photo, aucune doute, c'est bien lui... Je me souviens de lui essentiellement comme fantaisiste d'opérette, très apprécié du public de l'opéra de Lyon. J'ai dû voir toutes les opérettes auxquelles il a participé. On l'attendait à la sortie des artistes, sa gentillesse était appréciée et j'ai certainement encore des photos dédicacées par lui dans mes cartons de souvenirs. Merci de lui rendre un hommage avec votre article.