Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un Musée du cirque à La Fontaine-Saint-Martin

Publié le 28 Novembre 2019 par cirk75 in Bâtiments, exposition

Depuis quatre ans, Aby Schaffer dite Aby Gaëlle la Sarthoise d’adoption qui a fondé l’association "Le rêve de Norinia", clin d’œil à la fille d’Arlette Gruss prénommée Nora, porte un projet comprenant un parcours scénographié et un musée dédié à l’univers circassien (voir blog23/09/2015). Cet ensemble qui pourra accueillir des visiteurs valides ou handicapés, doit être implanté à la Fontaine Saint-Martin dans la Sarthe, sur 8 ha  en bordure de la D 323. 

L’espace comprendra une salle de conférence, un musée, une boutique, une salle pour s’essayer aux arts du cirque… ainsi qu’un scénovision, adapté en braille et en langue des signes, pour mettre en scène l’histoire de la famille d’Arlette Gruss L’ensemble sera complété par un chapiteau de cirque démontable, par une zone dédiée à l’hébergement léger (social et solidaire), un potager jardin participatif intergénérationnel en permaculture et par présence d’animaux retraités de la piste.

Le projet de musée du cirque comme on le voit avance à petits pas. "On a perdu beaucoup de temps indique Aby Gaëlle. On était parti sur un projet porté par la communauté de communes de Pontvallain de l’époque, on a dû tout reprendre à zéro avec le changement de communauté de communes. L’élaboration du P.L.U.I. du Pays Fléchois est en cours et pour que le projet se fasse il faut que le terrain agricole retenu soit classé en zone de loisirs et touristique".

"La fréquentation du futur parc est estimée à 30000visiteurs la première année et pourrait atteindre 40000au bout de trois ans et créerait une dizaine d’emplois" indique Emmanuelle Findji conceptrice du scénovision .

Le coût du projet est évalué entre 5et 8 millions deuros. Selon Aby Gaëlle on doit pouvoir le réaliser avec à 5,3 millions, grâce aux partenariats et à la mise à disposition des costumes et du matériel par la famille Gruss. Le soutien des collectivités locales, (municipalité, département, région) et de financeurs privés ont été sollicités pour financer le projet.  

Alors espérons que ce projet verra le jour plus rapidement que Pinderland à Perthes-en-Gâtinais (Seine-et-Marne) qui depuis un bon moment (voir blogs 23/05/2018 & 09/04/2014)  semble rester dans les cartons… Alors à suivre 

Commenter cet article