Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un programme du Cirque d’hiver de 1944

Publié le 11 Octobre 2019 par cirk75 in Cirques d'hier

Pendant la seconde guerre mondiale comme on l’a déjà évoqué (voir blog04/12/2010) les cirques en France, en zone libre comme en zone occupée, continuaient à proposer des spectacles de qualité, témoin ce programme présenté à Paris au Cirque d'Hiver.

En lisant le programme papier imprimé sur une seule feuille, (à cette époque il y a des restrictions et le papier est rare), on peut remarquer que le spectacle est composé outre de Sampion II Bouglione, un des 4 frères Bouglione (voir blog25/12/2014) présentant 4 chevaux pie puis, en seconde partie un groupe de chevaux en liberté, des Jeunes Bouglione les enfants des 4 frères. Complétaient le programme le Trio Pauwel dans leur numéro acrobatique et des poses plastiques (voir blog11/02/2012), les Donald  (acrobates burlesques), Donios qui présentait ses chiens dressés, les Norbertys dans des équilibres sur échelle ainsi que les célèbres équilibristes du Trio Dallys. En vedette aussi on pouvait applaudir un duo efficace formé par Alex (voir blog20/12/2011) et Zavatta (voir blog17/05/2015) surnommés les "Rois du Rire", c’est fou ce que les "Rois du Cirque" aimaient utiliser ce terme royal. En première un autre duo formé par Nino et Mimile (voir blog11/10/2011) proposait aussi une entrée comique.

Notons aussi sous les noms des artistes, les abris dans lesquels les spectateurs devaient en cas d'alerte se réfugier. Ce lieu comme on le lit, dépend de la place indiquée sur son ticket, d’ailleurs comme il est mentionné, "en cas d’alerte il faut conserver ses billets" pour accéder au refuge.

A cette époque aucun fauve ou éléphant n’était encore revenu sur la piste, aussi pour faire oublier le manque de félins, un lion menaçant comme il se doit, apparaît sur la couverture du programme pour essayer de combler ce vide. 

Commenter cet article