Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

The circus at the tracks

Publié le 1 Juin 2019 par cirk75 in Art

C’est bientôt le départ, le matériel du "Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus" va être transporté par voie ferroviaire. En effet dès 1872 la plupart des grands cirques américains utilisent ce mode de déplacement. Nous sommes dans les années 40 époque où les engins de levage sont encore à leur balbutiement. C’est pourquoi on demande aux éléphants de donner un coup de main. C’est ce qu’ils font car pour un cirque ils ne sont pas seulement utiles sur la piste, on utilise aussi leur force pour déplacer de lourdes charges. N’en déplaisent aux animalistes les éléphants ont toujours été  utilisés pour effectuer des travaux trop  difficiles pour l’homme.

Cette huile sur toile a été réalisée par le peintre illustrateur américain Aurion Proctor (1909-1983) fort renommé  dans les années 1940 pour ses dessins pour la revue américaine "Railroad Magazine", Cette peinture sera reprise d’ailleurs pour la  couverture du numéro de juillet 1946 de ce magazine. Cette illustration montre bien cette activité qui a rarement été mise en avant et pourtant indispensable au quotidien des cirques. Comme on voit à l’aide d’un plan incliné, deux éléphants poussent avec le haut de leur tête une lourde cage rouge n°7 pour la disposer sur un "fleetcar" (wagon plat destiné à transporter le matériel, les cages et les fourgons). Sur le dos du pachyderme de gauche le cornac dirige la manœuvre sous le regard admiratif d’un clown les deux mains dans les poches, tandis qu’un manœuvre à l’aide d’une poutre en bois maintient la remorque dans le bon alignement. En haut à gauche une motrice électrique attend la fin du chargement, qui pouvait durer selon l’importance du cirque 12 heures, pour tirer le convoi jusqu’à l’étape suivante de la tournée.  

 

Commenter cet article