Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Cirque Réno

Publié le 20 Mai 2019 par cirk75 in Formation

C'est en 1974, lorsque quelques amis après avoir travaillé sur beaucoup de pistes fondent leur propre entreprise. Au début Le Cirque Réno est composé d’un petit chapiteau blanc et rouge à deux mats, de 14 m sur 20, pouvant accueillir 600 sièges avec des gradins et des loges très près de la piste permettent un contact hors du commun entre les artistes et le public. Mais chez Réno, au lieu de travailler de manière traditionnelle en voyageant de ville en ville, on souhaite aussi être moins nomade pour créer un centre de formation. Surement que la présence de Jean-Yves Renoux un ancien instituteur y est pour quelque chose. C'est ainsi que sont créées dans la foulée les classes de cirque et les animations scolaires. Une des particularités de Réno dans les années 1970 ce sont justement ses ateliers du cirque, où le jeune public qui souhaite être initié aux  arts de la piste, peuvent par exemple apprendre le trapèze, l'acrobatie, le fil-de-fer, ou l'art clownesque avec comme  professeurs  les artistes du cirque. Et à la fin du stage, les enfants peuvent montrer leur talent au public. Ils se produisent dans un spectacle auquel se mêlent leurs professeurs. A cette époque c’est novateur n’oublions pas que les écoles de cirque (voir blog10/06/2014) voient aussi le jour dans les années 70. Seul Cadet Circus (voir blog20/06/2016) créé en 1927 fait figure de précurseur.

Désormais, Réno possède deux chapiteaux, le premier pour faire découvrir les métiers de la piste aux enfants, le second pour produire des spectacles qualité, avec des artistes  jeunes et plein de fougue dont la plupart sont issus de la famille Regazzoni. Ainsi on peut applaudir sur la piste du Cirque Réno. Sylvana Regazzoni, qui a appris le dressage et l'acrobatie chez Patrick Gruss (voir blog10/04/2016)  présenter un numéro de poneys dans lequel intervient une chèvre au caractère facétieux. Bruno Arlès, un jongleur qui sait faire virevolter assiettes, torches, balles, cerceaux et massues, il aime aussi faire frissonner le public avec un impressionnant numéro d'épées en équilibre. Gipsy Regazzoni  qui comme sa mère, est à l'aise au faîte du chapiteau sur un trapèze. Elle a reçu un K d'Or lors du Festival Premières Rampes de Monaco. Yves Regazzoni, le clown blanc, et Jean-Yves Renoux l’auguste forment les Reno's et apportent la note de rire et de merveilleux à ce spectacle. Et n’oublions pas Christophe présentant un numéro d’automate, un artiste qui a débuté par le spectacle de rues ; il a d'ailleurs été primé au Festival des espoirs de Tournai. Mick Noakes le jongleur, qui présente un numéro d'assiettes et de boomerangs. Lili Clennel, issue d'une famille circassienne depuis 6 générations, son père était fil-de-fériste, elle présente un numéro d'antipodiste où sont mêlés la finesse et le charme. Enfin ne taisons pas le travail de  Gérard Fardet et Joël Rousselle à la musique, de Christian, Pascal, Guillaume et Olivier à la technique ainsi que Michèle Regazzoni dans les coulisses qui supervise le tout, que ce soit le spectacle ou les ateliers pour jeunes.

De nos jours et depuis 2013 le Cirque Réno a pris attache dans l’Aube à Villemoreien ; dirigé par la trapéziste Gipsy Regazzoni, il continue son travail pédagogique dans le milieu scolaire.

Commenter cet article