Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Gipsy Gruss, une reine de la piste

Publié le 7 Avril 2019 par cirk75 in Jongleur, Artistes, Aériens

A elle seule, Gipsy pourrait faire tout un spectacle !"  Tel est le constat que fait Alexis Gruss. On ne peut que lui donner raison, tant son épouse possède de nombreuses cordes à son arc circassien : amazone, fil de fer, jonglerie, trapèze Washington, roue allemande, équilibres sur boule, sur vélo ou monocycle, poses ou pyramides équestres, jeux du far west, haute école, accordéoniste, pianiste et que sais-je encore… Reconnue par ses pairs,  encensée par les circophiles, cette perfectionniste et adepte de l'excellence, élue en 1964 à Madrid "Reine du cirque" sur la piste du Cirque Price, honorée par de nombreuses récompenses, "Grand prix National du cirque",  3ème prix de la Coupe Rastelli (voir blog29/05/2011) de jonglerie ou à Monte-Carlo prix de la Dame du cirque, récompense créée par le romancier Guy des Cars … Gipsy Gruss est une artiste exceptionnelle.

En revanche rien au départ ne laissaient supposer que Camille, son nom de baptême officiel; deviendrait  cette élégante et formidable étoile de la piste que nous connaissons ! En effet ses parents le célèbre belluaire Firmin Bouglione (voir blogs 25/12/2014 & 10/02/2015) et la fildefériste Violette de Dessus le Moustier (voir blog15/05/2013) la trouvent trop fragile pour la piste, et la voient plus dans un bureau qu’artiste. Mais bon sang ne saurait mentir, aussi quand on s’appelle Bouglione, l’appel de la piste est trop fort surtout quand on est fasciné par le monde du cirque.

Devant, pour corriger un dos un peu voûté faire un peu de sport, sa mère Violette l’initie à l’art de la danse sur un fil.  Elle apprend aussi à jongler ce qui lui permettra de combiner ces deux disciplines en proposant à douze ans un numéro de jonglage sur fil où son maniement des massues ou des cerceaux est déjà éblouissant.  Adepte du monocycle elle va le faire rouler sur son fil avec en plus, un cerceau tournoyant à chaque bras et un troisième virevoltant sur un bâtonnet tenu en bouche . Comme elle adore augmenter la difficulté, elle va proposer par exemple un équilibre en force sur échelle reposant sur le cadre d’un vélo, lui-même en équilibre sur des boules servant de piedestal. Bref elle réalise l'impossible avec le sourire.

Qui n'a jamais vu Gipsy jongler n'a rien vu!

Son union, un certain 9 février 1970 avec Alexis Gruss Jr. (du moins à cette époque) va lui ouvrir d’autres horizons : l'univers des chevaux où elle va proposer notamment avec son mari, sa belle-sœur Martine, son beau-frère Patrick (voir 10/04/2015), sa cousine Sandrine (voir blog25/06/2015) des pyramides humaines, des trios ou quatuors équestres brillants. Bref avec Gipsy tout est possible car tout est travail. Il faut dire qu’avec Alexis, elle a trouvé plus qu’un mari, son double. Lui aussi est un travailleur acharné remettant sans cesse sa pratique en question.

L’aventure du cirque à l’ancienne perpétuée maintenant avec ses enfants et petits-enfants, lui permet chaque année de mettre au point de légendaires moments de cirque.  Même aujourd'hui à 72 ans elle propose avec le spectacle Origines (voir blog24/02/2019) un étonnant numéro où elle monte en amazone montrant encore une fois son immense talent de cavalière.  Pour montrer combien elle indispensable dans ses créations circassiennes, Alexis Gruss ira même en 2008 appeler sa 35ème production du nom de sa femme. Autre moment phare, en 2002 avec Impulsion 2, elle propose avec sa fille Maud un duo, où toutes les deux sur le même fil, elles réalisent un incroyable équilibre simultané sur la tête ? Du jamais vu…

Mais est-ce possible d'évoquer tous ses numéros, elle qui en a créé plus de 100 avec un tel niveau d'exigence ? En 1973, le journaliste Jacques Richard (voir blog 21/10/2018) écrivait à son propos : Gipsy Gruss " brille cette année encore dans ses équilibres sur fil, très justement célèbres. Mais, toute élégante et grâce, Gipsy reparaît sur un jour différent, dans un numéro moins connu : jongleuse en pyjama pailleté, avec une souplesse d’algue elle ondule au milieu des balles, et son saut final sur une main est une réussite que l’on ne peut oublier.

Melle Bouglione devenue Mme Gruus a su, avec la grâce et le talent qu'on lui connait, faire briller au fronton des chapiteaux par sa créativité et sa pugnacité deux grands noms du cirque français…mais c'est plus grande fierté ce sont à coup sûr ses enfants et ses petits-enfants, car Gipsy est aussi une grand-mère attentive et pédagogue.

Et en 2005 elle a fait paraître avec le concours de François Marillier aux Editions La Mirandole, un livre relatant de A à Z son aventure sur la piste, une autre manière de transmettre, ouvrage indispensable à tout gipsyphile...

Commenter cet article