Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Steve & Ryan, un nouveau duo clownesque au cirque d’hiver

Publié le 6 Janvier 2019 par cirk75 in Clowns

C’est comme un vent de folie qui souffle actuellement sur la piste du Cirque d’Hiver avec un jeune duo anglo-saxon, formé  de Steven Daven Copeland et de Ryan Combs. Le premier est natif de la Caroline du Sud, le second issu du Massachusetts. Tous deux excellents musiciens, proposent pour le spectacle Extra (voir blog04/01/2018) trois entrées où le burlesque et l’absurde sont au rendez-vous.

Fortement imprégnés par l’humour de Jerry Lewis, des Three Stooges ou des Cartoons, Steve et Ryan font connaissance chez "Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus" où ils font partie de la bande d’augustes excentriques engagée pour le spectacle bleu. Delà naît aussi une rencontre avec David Larible (voir blog30/09/2015) qui va leur donner des conseils et qui, un temps va travailler avec Ryan…

En 2009 ils sont engagés chez Kelly Miller Circus où ils vont poser leurs valises. En parallèle Steve & Ryan, qui font dorénavant équipe, participent en Chine à Shanghai, à un festival international de clowns.

Puis après 5 ans passés chez Kelly Miller Circus ils vont fouler la piste du plus mexicain des cirques américains le Circo Hernandez Vazquez. En 2017 ils sont pensionnaires du Circus World, avant de venir en Europe à Paris chez les Bouglione, au cirque d’hiver où ils vont quitter leurs tenues et fripes d'augustes pour endosser la salopette et la cravate de "déglingos" pour nous présenter des entrées déjantées et destructrices avec un nombre incalculable d'objets et accessoires hétéroclites.

Au-dehors de la piste nos deux joyeux lurons sont des pères attentifs et mariés.  Quant à Steve il se dit qu’il a adopté deux canards, un blanc appelé Polly qui le suit comme un chien et un noir appelé Emmy, qui grince des talons et vit dans un enclos séparé. Peut-être des partenaires pour de futurs gags, sait-on jamais ?

Commenter cet article