Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un Pastis sinon rien, le spirituel pas le spiritueux

Publié le 16 Décembre 2018 par cirk75 in Clowns

Dans la première partie du XX° siècle de nombreux clowns ou augustes, et à cette époque c’était très tendance, choisirent comme nom de piste l’appellation d’une boisson alcoolisée. Ainsi on put applaudir Porto (voir blog14/04/2013), Rhum (voir blog23/03/2011), Kirch, Gin, Scotch voire Pastis. Aujourd’hui revenons sur la carrière de Fernand Videcoq (1926-1992)  autrement dit Pastis né en Normandie à Doudeville un certain 11 janvier 1926.

Dans un premier temps comme tout circassien il apprend avec les Pharamond l’acrobatie, puis fait ses débuts sur la piste à 12 ans en 1938 avec l’auguste Rimpert. Puis il travaille avec Kirch le frère de Rhum ou chez Pinder, où il seconde Le trio Léonard (voir blog19/09/2013). Beby (voir blog15/04/2012) à la recherche d'un blanc le remarque et lui donne sa chance. Ils jouèrent ensemble en 1950 au cirque Napoléon Rancy (voir blog22/09/2011) et au Cirque Royal à Bruxelles (voirblog09/02/2012) L’année suivante Fernand Videcoq devient porteur dans le numéro de trapèze à petite distance de Carlo Médini, et participe aussi aux entrées comiques de la troupe Cavalini-Médini et va fouler ainsi  la piste londonienne du Bertram Mills Circus ou suédoise du Cirque Scott.

Bref polyvalent, Fernand Videcoq savait tout faire. Il pouvait notamment jouer le clown comme l’auguste et endosser avec un égal bonheur l’habit et le rôle de ces deux personnages mythiques de la piste. C’est ainsi qu’au pied levé il pouvait en cas d’absence d’un des protagonistes être l’un ou l’autre. Les directeurs de cirque avaient coutume de dire qu’avec Pastis pas de problèmes, en deux temps trois mouvements il pouvait devenir soit le faire valoir autoritaire mais jovial, -ainsi quand Pipo (voir blog13/10/2011) divorce avec Dario & Mimile, c’est Pastis qui reprend le rôle– ou devenir l’auguste hilare et malicieux, par exemple lorsque Quito est absent dans le duo qu’il formait avec Rex (voir blog26/05/2015) son frère il prend sa place.

Mais Fernand Videcoq est plus qu’un suppléant il sait aussi être lui-même et le montre en jouant avec Albert Fratellini (voir blog18/05/2015), Emile Loyal, Polo Rivel, Nino, Scotch ou au Cirque Pourtier (voir blog15/10/2010) avec Maïss (voir blog 02/06/2013). Il est aussi à la fin des années cinquante quelques temps pensionnaire du cirque Medrano avec Pékari comme partenaire,

Après une carrière bien remplie, mais pas forcément le clown vedette, il décède en 1992 et repose depuis au cimetière de Cachan.

Pastis fut un bon ouvrier de la piste et aujourd’hui il fait partie de ces étoiles de la piste dont l’aura a bien pâli. Il est vrais que dans les conversations et articles de presse il est fortement concurrencé par une marque de spiritueux.

Commenter cet article

Videcoq 01/11/2019 18:10

Bonjour,
La photo du blanc qui illustre votre article n’est pas celle de Mon oncle Pastis... si cela vous intéresse, je peux vous faire parvenir une photo via internet.

cirk75 03/11/2019 12:10

Bien volontiers cela me permettrait de mieux illustrer cet article destiné à votre oncle. par avance merci, bien cordialement.