Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un certain regard sur le cirque: la vision du Journal Le Monde

Publié le 17 Décembre 2018 par cirk75 in Economie

"Le Monde" dans son édition du 16 et 17 décembre 2018, consacre ce qui est fort rare et il faut le souligner 3 pages sur les arts de la piste. Le quotidien fondé en 1944  par Hubert Beuve-Méry reste aujourd’hui le journal de référence de la presse française et on attend de sa part des articles de fond rédigés par des journalistes connaissant le sujet dont ils parlent. Les chroniques susmentionnées sont signées par deux journalistes Catherine Rollet et Rosita Boisseau, si vous le voulez bien faisons connaissance avec elles.

La première Catherine Rollet, intitule son enquête, paru dans le supplément L’Epoque : "Arrête ton cirque !" avec comme accroche "Jugé parfois ringard, critiqué pour son exploitation des animaux, le cirque traditionnel souffre d’une désaffection du public. Il tente aujourd’hui de se réinventer". La piste ne semble pas forcément le sujet préféré de cette reporter. Témoins ses derniers articles pour le même media avaient  pour titre "Les handicapés se mettent à l’autopartage" ou "Montréal joue la carte écolo" comme on le voit le cirque n’est vraiment pas sa tasse de thé.

La seconde Rosita Boisseau,  journaliste depuis plus de 20 ans est une spécialiste de la danse. Elle a débuté dans les années 1980, comme chroniqueuse à Radio Nova puis a animé pendant 13 ans une émission mensuelle sur France Culture intitulée "Spécial danse". Elle apprécie et c’est son droit le Nouveau Cirque. Par exemple elle a écrit en 2017 un livre fort documenté et  intéressant (voir blog27/11/2017) sur cette autre approche des arts de la piste. Dans cet ouvrage paru aux Editions Scala elle évoque essentiellement quelques Compagnies et artistes issus des Ecoles de Cirque comme, Le Cirque Plume (voir blog13/06/2016 ), Le Cirque Trottola (voir blog07/12/2018), la Compagnie XY (voir blog16/06/2016 ), Yoann Bourgeois(voir blog19/09/2018 ), Chloé Moglia (voir blog25/06/2014 ), Phia Menard(voir blog17/06/2016 ), James Thierrée (voir blog03/07/2012 ), Mathurin Bolze (voir blog15/06/2018 ) ou  Yann Frisch (voir blog20/05/2018).  Des artistes dont on a évoqué le parcours original dans nos anciens  bloc-notes.

L’histoire de la piste est fort ancienne et s’étale sur une période de plusieurs siècles. On fête cette année les 250 ans du cirque, qui selon les historiens serait né par la volonté d’un major démobilisé de la cavalerie anglaise nommé Philip Astley (voir blog07/06/15) un certain 2 avril 1768. Vouloir limiter son approche circassienne, aux années contemporaines semble un peu court. De plus à la lecture de ces articles, on a le sentiment que le quotidien du soir considère la piste comme un fait de société et non comme un spectacle.

En lisant ces articles au demeurant plaisants on a le sentiment que pour, ces journalistes et le quotidien, seul le nouveau cirque est digne d’éloge, laissant ainsi sous-entendre que le cirque qu’ils nomment traditionnel est sans grand intérêt voire négligeable.

Vous souhaitez un exemple ?

Le supplément L’Epoque du Monde donne la parole à André-Joseph Bouglione pour parler de son projet de cirque écolo, pourquoi pas. Par contre les défenseurs de la piste traditionnelle n’ont pas la parole. Ne pensez-vous pas que le témoignage par exemple, d'un Gilbert Gruss, qui vient d’être honorer ainsi que le Cirque Arlette Gruss de la part du Parlement Européen du Big Top Label (voir blog01/10/2018) ou d’un Alexis Gruss aurait aussi été digne d’intérêt… 

A chacun sa vérité disait Luigi Pirandello…. 

Commenter cet article