Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

L’écuyère au cirque (1935)

Publié le 15 Décembre 2018 par cirk75 in Art

De loin on distingue des diagonales, des zébrures, des zigzags, qui se juxtaposent, qui se s'enchevêtrent les unes dans les autres, le tout dans un assemblage de lignes fortement colorées.

Mais à bien y regarder de plus prêt, ce tableau de 1935 représente le cirque et plus particulièrement sa piste où on aperçoit les trois figures emblématiques et traditionnelles de la piste. Au milieu on entrevoit une écuyère à panneau, en bas et à droite un clown blanc enfin en haut à gauche  deux habits bleus situés devant l’entrée des artistes où se trouve le rideau rouge. La cavalière se tient comme il se doit en équilibre sur cette plate forme matelassée, placée en guise de selle et, fixée la croupe d’un cheval blanc caracolant. Le clown blanc, admiratif et un peu sous l’emprise du charme de l’amazone semble subjugué par la belle qui fait l'indifférente, enfin les habits bleus bras croisés et stoïques contemplent la scène un peu en retrait.

Cette gouache sur Papier, (61cm x 47cm), signée haut à gauche, un peu au dessus des habits bleus, est l’œuvre du peintre expressionniste français Gen Paul (1895-1975), de son vrai nom Eugène Paul. Cet autodidacte, parfois qualifié  de peintre de Montmartre est à l'origine de nombreux tableaux issus de ce quartier de Paris, mais il a aussi eu comme thèmes privilégiés la musique de jazz ou classique, et toujours avec ce style à base de grandes lignes colorées. On lui doit  aussi quelques toiles signées Paul Trelade, son premier pseudonyme.

Par ailleurs Gen Paul a joué en 1934, le rôle d'un invité à la sortie de l'église dans le film "L'Atalante" de Jean Vigo. Il est aussi un des personnages dans  la nouvelle de Marcel Aymé   "Passe-muraille". Et  Louis-Ferdinand Céline  le dépeint dans le personnage de Jules, peintre-sculpteur cul-de-jatte colérique, obsédé, alcoolique, et jaloux qui est au centre de son roman "Féerie pour une autre fois" paru en 1952.

Gen Paul un peintre, dessinateur, graveur et lithographe à redécouvrir, ayant un gout profond pour le trait, la couleur; le spectacle et les arts de la piste.

Commenter cet article