Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Sur la piste centrale (1922)

Publié le 20 Octobre 2018 par cirk75 in Art

Dès le premier regard on est frappé par ce camaïeu de rose, suggérant que le cirque est un spectacle situé dans un monde hors de la fureur et du bruit, autrement dit dans un univers de douceur et de délicatesse, proche de l'imaginaire des enfants.

Cette petite huile sur toile (22x26) montre l’intérieur de la toile d’un cirque américain où les spectateurs, sorte de points colorés, semblent confinés dans des loges éloignées. Sur la piste centrale d’un rose cliquant deux écuyères elles aussi tout de rose vêtues -une debout sur un cheval, l’autre assise en amazone sur un autre équidé gris- travaillent sous les directives d’un Maître de piste endimanché, sa chambriere à la main dirigeant ce ballet équestre. D’autres artistes, en haut à droite un clown blanc, à gauche un groupe de deux écuyers et en bas un homme en frac ainsi que le visage d’un autre blanc complètent la scène peinte par Gifford Beal (1879-1956) un aquarelliste, muraliste américain, marqué par le mouvement impressionniste comme on peut le constater. Avec cette oeuvre le peintre joue aussi sur le contraste des émotions avec le rapprochement des deux figures emblématiques du cirque que sont le clown et l'écuyère. 

Le vieil hippodrome, une autre peinture circassienne par Gifford Beal

Le vieil hippodrome, une autre peinture circassienne par Gifford Beal

Né dans une famille d’artistes, (un frère aîné Reynolds Beal peintre réputé, tout comme sa nièce Marjorie Acker épouse de Duncan Phillips, le fondateur de la collection Phillips), Gifford Beal fut un grand amateur de spectacles sous toutes ses formes. On lui doit de nombreuses œuvres où le cirque, ses chevaux, ses chapiteaux et ses artistes sont présents.  Ses thèmes favoris sont puisés non seulement dans le spectacle  mais aussi dans l'aspect naturel et quotidien de la vie américaine.

Gifford Beal un artiste dont les peintures ne dépareilleraient pas dans une chambre d'enfant. 

Commenter cet article