Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Festival International du Cirque de Monte Carlo en tournée.

Publié le 11 Octobre 2018 par cirk75 in cirques étrangers

En 1977 le Comité d’organisation du Festival International du Cirque de Monte Carlo et M. Irving Feld, président et producteur du "Rigling Bros. et Barnum & Bailey combined  Shows" ont signé une convention par laquelle le plus grand cirque du monde devient détenteur des droits télévisés relatifs de ce festival.

A l’époque cet accord a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Beaucoup voyant là une mainmise des américains sur la manifestation monégasque. D’autres  pensant que les artistes européens ne seront plus que des faire-valoir des  vedettes américaines, ou que le géant américain utiliserait le label Festival du Cirque de Monte Carlo pour créer un Rigling européen.

Comme on le sait il n’en fut rien, et par exemple l’édition de 1977 fut un triomphe pour le cirque du vieux continent ainsi qu’ en témoigne le palmarès :

CLOWN D’OR

FAMILLE KNIE, La Grande Cavalerie du Cirque National Suisse Knie

CLOWNS D’ARGENT

LES ANTARES, Acrobates sur avion, Cirque des Frères Althoff, Allemagne

LES CANESTRELLI, Tremplin élastique, Ringling Bros and Barnum and Bailey, USA

LES CARILLO BROTHERS, Fildeféristes à grande hauteur,  Ringling Bros & Barnum and Bailey

KRISTOFF, Main à main à la bascule, Cirque d’Etat de Hongrie

LES SILAGIS, Sauteurs à la bascule, Cirque d’Etat de Bulgarie

Par contre le projet d’exploiter en Amérique, au Canada, au Japon, en Australie l’enseigne Festival du Cirque de Monte Carlo pris forme et, pendant 10 mois, à partir de février 1979 une sélection d’artistes ayant participé à la compétition monégasque fut mis sur pied.

Cette production "Rigling Bros. et Barnum & Bailey" avait comme vedette le casse-cou américain Elvin Bale, dans deux numéros aériens. En première partie il proposait son numéro de trapèze, pour lequel il avait reçu en 1978 un Clown d’Or et en seconde partie, il évoluait sur une roue de la mort prestation qui lui avait permis l’année suivante d’empocher un Clown d’Argent.

Trois autres Clowns d’Argent étaient du programme, la famille Richter dans un double numéro de voltige à cheval et d’acrobaties à bascule avec éléphant, les Silagis dans un numéro de sauts à la bascule et le Duo Dobritch (perche).

Complétaient le programme Les Albarracine  (trapèze), Luis Munoz (fildefériste), les Wee Gets (équilibres au sol) Gene Mendes (funambule),. Les Eotvos assurant la partie comique avec 3 entrées.

Le spectacle fut présenté par Sergio (voir blog02/03/11) qui en 1994 sera honoré d’un Clown d’Or et à qui on demanda de conserver son accent, car la "french touch" était pour M. Irving Feld un élément essentiel. Sergio au cours de cette tournée est devenu le ring master français qui parlait anglais.

Un programme papier fut pour l’occasion édité en anglais et en français. La traduction machinal en langue de Molière est un bonheur de syntaxe qui réjouira tous les linguistes. Un exemple parmi tant d’autres : "Elvin Bale, ce jeune homme blond est arrivé à ce titre d’étoile internationale grâce à une variété de numéros extrêmement dangereux, qui ont été acclamés en 1976 et lui ont gagné ce titre convoité du Prix Clown d’Or."

Commenter cet article