Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Un singulier concertiste comique : Don Saunders (1920-1981)

Publié le 23 Septembre 2018 par cirk75 in Clowns

C’est en 1957 que les spectateurs parisiens découvrirent, un excentrique musical inclassable, sortant de sa malle-valise une burette à huile avec laquelle il faisait semblant de graisser les articulations de ses bras filiformes qu’il utilisait comme un sémaphore, avant de se battre avec son piano, ou de se métamorphoser en Ecossais transformant sa cornemuse en aspirateur. Et avec ces deux instruments, il tâta aussi du concertina, il fit sans dire un mot, sensation dans les années 50-60 que ce soit au Cirque d’Hiver de Paris, au Circo Price en Espagne, au Coliseu à Lisbonne (voir blog04/10/14) ou en  Angleterre à l’Hippodrome de Great Yarmouth (voir blog06/10/16), où sa longue silhouette embarrassée dans son frac trop vaste, titubant, ahhuri déclenchait l’hilarité du public.

Né en 1920 en Angleterre à Hasting, Donald Oliver Saunders dit Don Saunders, utilisa au cours de son numéro de nombreux objets avec lesquels il se battait, produisant ainsi des moments de franches excentricités en détournant l’usage que l’on faisait habituellement de ces instruments. 

Il était célèbre aussi pour la rapidité avec laquelle il se dépouillait de son frac pour se transformer en un instant en un Ecossais en kilt avec son bonnet à poil, pour terminer son numéro par une marche triomphale rythmée comme il se doit par une cornemuse.

Pour la petite histoire c’est Gilles Margaritis (voir bog15/10/15) qui fut l’origine de la dégaine de cet excentrique musical. En effet le producteur de La Piste aux Etoiles avait remarqué que Don Saunders avait un beau visage, il lui propos d’enlever sa perruque sur faux crâne, et de na pas se maquiller. L'essai fut concluant car à partir de ce jour, le burlesque britannique ne se travestit plus et commença la prodigieuse carrière d'excentrique, que l’on connait.

 

Très apprécié en France, il s'y produisit plusieurs fois, notamment en 1957 et 1969 au Cirque d’Hiver, en 1958 au Cirque Médrano et en 1969 chez Sabine Rancy où son partenaire fut le magnifique clown blanc Donett (voir blog18/03/14),

Commenter cet article