Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

La Scala Paris, une nouvelle salle de spectacles, dediée aussi aux arts de la piste

Publié le 19 Septembre 2018 par cirk75 in Bâtiments

Depuis le 11 septembre une nouvelle salle La Scala Paris, située au nord de Paris et plus précisément au 13 boulevard de Strasbourg vient s'ajouter aux nombreuses salles parisiennes de spectacle. En réalité cet endroit n'est pas nouveau, il a été construit il y a plus de 140 ans en 1873.

Dès l'origine La Scala devient le "caf’conc" le plus élégant de la capitale, le lieu de consécration des plus grands interprètes. Sa programmation alterne les revues populaires dans l’esprit de la Belle Epoque avec les tours de chant des plus grandes vedettes de cette époque, donnant à cette salle à l’italienne de 1 400 places une réputation internationale.

Devenue en 1936 un cinéma Art déco de 1 200 fauteuils, où sont présentés pendant trois décennies les meilleurs films. Puis en 1977, nouvelle reconversion, le cinéma devient le premier multiplexe pornographique de la capitale avec 5 écrans et 800 fauteuils…

Fermée depuis 1999, année où la salle est rachetée par l’Eglise universelle du royaume de Dieu, importante église baptiste brésilienne. Puis délaissée par cette congrégation évangélique, cette salle tombe dans l'oubli pour devenir une ruine tapissée de cinquante centimètres de fientes de pigeons. 

Rachetée en février 2016 par Mélanie et Frédéric Biessy, (elle une ancienne fiscaliste de France Télécom,  (lui un producteur indépendant), La Scala sous leur houlette est reconvertie après d'importants travaux en un lieu culturel à la programmation pluridisciplinaire : danse, théâtre, performances, rencontres, arts visuels et arts de la piste.

Aujourd’hui tout est changé, une façade en verre sombre quadrillée de tiges bleues pétrole, un bleu gris à la fois sombre et lumineux enveloppe tout l’espace, dont la teinte varie en fonction de l’éclairage et des couleurs qu’on lui oppose.  

Et depuis le 11 septembre c’est par un spectacle visuel et acrobatique intitulé justement "Scala", mis en scène,  scénographié et imaginé par l’acteur, acrobate, jongleur et danseur Yoann Bourgeois, un ancien du CNAC de Chalon- en-Champagne (promotion 2004-2008) en alternance avec le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, que cette salle a ouvert sa première saison.

Que dire de cette première production, qui comme toute les créations de cet artiste défie les lois de l’équilibre. Le mieux c'est de laisser la parole Yoann Bourgeois, ce trublions un peu en manque d'équilibre.

 "Imaginer dit-il une phrase qui commence et sans ponctuation une fois élancée ne puisse plus s’arrêter une phrase déséquilibrée une phrase précipitée dégringolée dégringolante fluctuante et altérée par une série de réactions en chaîne une phrase comme un domino cascade une phrase fugue une phrase rebelle s’émancipant cherchant à s’émanciper ou simplement s’enfuir de sa forme de phrase traditionnelle de phrase communicante une phrase emballée s’emballant rebelle rétive et répétitive variant comme une ligne mélodique comme un domino cascade où un homme tout à coup imaginer un homme oui un homme à la place de cette phrase homme fugue de sa première à sa dernière seconde par une série de réactions en chaîne par une série de rebondissements cet homme imaginé cet homme tombant dégringolant se rattrapant roulant rebondissant glissant courant accélérant homme catastrophe oblique penché précipité ne pouvant plus s’arrêter homme manipulé homme mu coincé dans la machine d’une domestication plus grande que lui dans ce monde disproportionné de rouages de forces de poulies d’engrenages d’escaliers de portes de trappes de tourniquets imaginez. "

Bref c'est clair, vous imaginez.... mais pour se faire une meilleure idée le mieux c'est encore la bande-annonce de ce spectacle.

En quelque sorte du Nouveau cirque instable et dégoulinant avec Mehdi Baki, Valérie Doucet, Damien Droin, Nicolas Fayol, Emilien Janneteau, Florence Peyrard et Lucas Struna

Cette production est jouée à La Scala Paris jusqu'au 24 octobre, avant de tourner en France.

Commenter cet article