Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Cuisine et Confessions à savourer à Bobino

Publié le 22 Septembre 2018 par cirk75 in cirques étrangers

Comment faire participer le public à un spectacle autrement qu’avec des applaudissements ? Tel est le dilemme qu’ont dû avoir à l'esprit  Shana Carroll et Sébastien Soldevila, les concepteurs et metteurs en scène de cette production qui avait déjà fait, en 2014 escale à Paris à "La Cigale"

Pour répondre à cette interrogation les auteurs de ce spectacle ont eu l’idée originale d’inviter les spectateurs à partager un repas avec les artistes. La mayonnaise prend bien et cela donne un spectacle original d’un genre nouveau, dans lequel le toucher, l’odorat et le goût viennent s’ajouter à l’émerveillement des yeux et des oreilles.

Ainsi devant une immense table de cuisine, 7 artistes cosmopolites -que sont : Mishannock Ferrero (Jeux Icariens, Banquine…) Anna Kichtchenko (Tissu aérien, Contorsion, Jeux Icarien, Accordéon),  Pablo Pramparo (Jonglage, Banquine, Jeux Icariens, Acro-dance, Guitare)  Soen Geirnaert (Main à main, Jeux Icariens, Banquine), Nella Niva (Acrobatie au sol), Terrance Robinson (Anneaux et Mat Chinois) et Enmeng Song (Diabolo, Anneaux Chinois, Jeux Icariens)- nous mitonnent une spectacle conçu pour raviver leurs souvenirs culinaires mais aussi les nôtres. Et c’est ainsi que chaque saltimbanque, et à tour de rôle, fait revivre ses goûts d’enfance, la saveur du chocolat sur les lèvres d’un premier baiser, les bonbons Haribo, les éclats de rires lors d’un souper familial, l’inimitable sensation des mains qui pétrissent, les confessions nocturnes soutirées à coup de cuillères de Nutella, les leçons d’écoliers récitées mille fois et la recette du cake aux bananes…

On jongle ou on se déguise avec les ustensiles, on saute, on s'accroche au plafond, on lit des recettes, on chante, on fait de la musique, mais aussi de la cuisine que l'on fait goûter à la fin aux spectateurs. Il y a de l’émotion, de l’humour, de la passion, de la  performance. Enmeng Song, clown d’or en 2010 à Monte Carlo avec la Troupe Acrobatique de Shandong, est y tout bonnement prodigieux de facilité.

 

"Cuisine et Confessions" un spectacle jeune, rythmé, bienveillant qui ne roule pas les spectateurs dans la farine. Construit à partir d’éléments  personnels de la vie des artistes, avec comme épices, l’acrobatie, la danse, le chant, le théâtre. N'oublions pas la sonnerie du portable des spectateurs qui pour une fois joue un rôle essentiel dans cette production québécoise, actuellement pour 3 mois à Bobino. 

"Cuisine et Confessions" tourne depuis 4 ans avec un égal bonheur dans le monde entier. Et cerise sur le gâteau, le spectacle est toujours joué dans la langue du pays d’accueil . 

 

Commenter cet article