Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Rodolpho dit Rolf Zavatta (1906-1998)

Publié le 24 Juin 2018 par cirk75 in Clowns

Frère ainé du célèbre Zavatta, Rodolpho dit Rolf était un artiste de cirque complet. Sauteur, écuyer, clown de compagnie avec ses frères Tonino (voir blog22/04/13) ou Achille (voir blog17/05/15). Il  se fait connaître par un numéro d'hélice humaine resté dans les mémoires. En parallèle au Cirque Lamy (voir blog04/04/11) il réalise avec Landry de nombreuses entrées comiques.

Mais suite à un accident au trapèze volant, il se tourne définitivement l'art clownesque. Rolf et Achille forment alors chez Bouglione, au Cirque Bostok et au Zoo-Circus (voir blog06/01/12) un brillant tandem de clowns musicaux. Pour certains connaisseurs jamais Achille n'eut de meilleur partenaire que son frère Rolf.

Puis avec Eugène Léonard (voir blog19/09/13) il fait équipe et, tous les 2 font jusqu'en 1961 les beaux jours du cirque Pinder. En 1962 Rolf se produit en compagnie de son cousin italien Emilio Zavatta (voir blog02/04/11), acrobate comique, sous le chapiteau des frères Amar. Rolf eut aussi pour partenaire Manetti (voir blog12/06/13) et fut au Cirque Medrano de Paris le clown des Rastelli sous le nom de Rudi.

Dans "Le Grand Amour" de Pierre Etaix (voir blog16/10/16) on peut le voir en "suisse" aux côtés de Loriot et de Billy Beck. Enfin avec sa femme Suzanne, il présente un numéro de burlesque musical connu sous le nom de  "Zavatta and Partner"

Rolf Zavatta  avec la complicité de Jacques Garnier et de son épouse relate dans un merveilleux livre "Une vie de Clown,  sa vie d'artiste de cirque, avec les bons et les moins bons jours ainsi que sa passion pour l’aéromodélisme, car n’oublions pas il fut aussi Président d’honneur du "Coucou-club" de Villefranche-sur-Mer.

Moins connu que son frère Achille, Rolf fut un remarquable artiste de la piste et un musicien réputé. 

 

Commenter cet article