Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

La Seine musicale, la cité culturelle de l’ouest parisien et du nouveau cirque

Publié le 8 Juin 2018 par cirk75 in Bâtiments

Il aura fallu attendre longtemps pour que l’île Seguin entame une nouvelle vie. Après avoir accueilli une usine Renault de 1929 à 1992, ce bout de terre de 11,5 hectares situé sur la Seine entre Sèvres et Boulogne-Billancourt se cherchait un avenir. Un moment François Pinault avait envisagé d’y construire un musée d’art contemporain avant de jeter l’éponge et de partir pour Venise. Jean Nouvel de son côté voulait y ériger des tours de bureaux et des commerces. Mais c’est finalement un lieu d’espaces de concert, d’exposition, de promenade, des restaurants et des commerces liés à l’art et à la culture qui a été retenu par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine et Inaugurée le 22 avril 2017.

Conçue par Shigeru Ban, architecte japonais lauréat du prix Pritzker 2014 et Jean de Gastines, architecte français, la Seine Musicale a été pensée dans le respect du site et de son passé industriel. Le duo, à qui l’on doit déjà le Centre Pompidou - Metz, a souhaité en faire une porte d’entrée occidentale de Paris en y ajoutant un symbole iconique fort avec cet “œuf” ou “nid”, c’est selon, qui coiffe ce navire de béton. C’est dans cette sphère enveloppée d’une résille en bois, de plaques vitrées aux reflets irisés et flanquée d’une voile mobile faite de panneaux solaires, que se trouve l’une des deux salles de ce nouvel équipement culturel, l’auditorium qui  semble poser sur la Seine et sa coque en bois semble flotter sur le fleuve. Une grande voile ornée de plus de 1 000 m² de panneaux solaires photovoltaïques, en rotation autour de la résille bois, suit la course du soleil. L'Auditorium et sa voile confèrent au projet une identité singulière.

Composée de deux salles principales de spectacle : La Grande Salle,   d’une jauge allant de 2 500 à 6 000 spectateurs, la Seine musicale permet d’accueillir toutes les musiques du baroque au rock. Et pour se démarquer de la Philharmonie construit à l’est de Paris, la programmation de la Seine Musicale accordera autant d’importance aux musiques actuelles qu’à la musique classique. On pourra aussi y voir  des comédies musicales, des ballets, des grands spectacles et même des spectacles dédiés au nouveau cirque... L'Auditorium, pouvant accueillir jusqu’à 1 150 spectateurs, est quant à lui la salle dédiée aux musiques non amplifiées. Son acoustique a été étudiée par le cabinet Nagata et Jean-Paul Lamoureux pour garantir aux spectateurs la meilleure restitution possible du son. La complémentarité de ces deux salles, dont la programmation a été confiée à Jean-Luc Choplin, ancien directeur du théâtre de Châtelet à Paris, fait de ce complexe unique en Europe, un véritable lieu de richesse culturelle, d’échange et de partage entre les générations.

Commenter cet article