Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

La dompteuse au lion, (Musée du Petit Palais Genève)

Publié le 2 Juin 2018 par cirk75 in Art

 

Ce tableau fortement coloré représente comme son nom l'indique une  dompteuse avec un lion, mais avec une particularité, le femme est nue. Elle est uniquement vêtue d'un ruban noir, noué autour de son cou et, ses jambes chaussées dans des escarpins verts à talons, sont totalement gaînées dans une paire de bas noirs retenue par des jarretelles roses. A sa droite se tient un lion impassible qui nous regarde d'un air mauvais, il est étreint délicatement par le bras droit de la femme dévêtue.  Enfin et n'oublions pas ce détail, un doigt noir pointe le corps de la dompteuse, nous la désignant comme un objet de luxure et de convoitise. Bref cette peinture possède tous les ingrédient pour donner à cette oeuvre un côté érotique mâtiné de surréalisme. 

Cette huile (147 x 91) du peintre français d’origine japonaise Fougita (1886-1968) peinte en 1930 qui forme, avec une autre huile à connotation érotique "Le Lupanar à Montparnasse", un cycle où les formes de ses modèles féminins sont outrancières. Deux œuvres d’une crudité jusque-là inconnue chez cet artiste qui l'éloignent du raffinement et de l’élégance de ses œuvres antérieures, caractérisées non seulement par une ligne épurée des personnages mais aussi  par une délicatesse des tonalités et un aspect quasi émaillé de ses tableaux. 

Mais a bien y regardé, "La dompteuse au lion" est-elle vraiment un tableau ayant le  cirque comme sujet? Si le titre peut le laisser supposer, on peut constater que la scène ne se passe pas sous un chapiteau mais dans une demeure. Aussi certains ont pu penser que Fougita n'a pas voulu représenter une artiste de la piste, mais plutôt nous montrer  par une allégorie le couple qu’il formait avec son modèle Youki,  un ménage dominant soumis, avec l’ambiguïté que devait être leur vie au quotidien…  D’autres par contre y ont cru discerner tout bonnement un tableau humoristique, genre Bottero (voir blog17/03/17) car avec Fougita on ne sait jamais…. 

Aussi si vous voulez voir cette œuvre pour vous faire votre propre opinion, il vous faudra vous rendre en Suisse à Genève Musée du Petit Palais lieu où est exposée cette toile érotico-naïve…

 

Commenter cet article