Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Alphonse Rancy (1861-1932)

Publié le 3 Juin 2018 par cirk75 in Personnalités

Fils aîné de Théodore Rancy, et d'Olive Loyal, eux descendants de deux célèbres dynasties de la piste, Alphonse était un véritable enfant de la balle, un écuyer et un dresseur de premier plan. A la mort de son père en 1892 il se retrouve avec son frère Napoléon (voir blog27/05/18) et sa mère à la tête d’un véritable empire de cirque en dur (Genève, Lyon, Rouen), ce qui n’empêche pas d’en commander un autre pour Amiens (voir 09/05/11) à un jeune architecte passionné de construction métallique nommé Gustave Eiffel. Dans un premier temps il s’occupa de l’administration et de la direction laissant à Napoléon haute main sur le matériel et les chapiteaux. Mais cette codirection ne dura que 3 ans et en 1900 Alphonse et Napoléon Rancy se séparent pour créer chacun leur propre établissement, le premier le Cirque Rancy sans prénom et le second le Cirque Napoléon Rancy.   

En 1889 il épousa Jeanne Bidel, la fille du directeur de la célèbre ménagerie du même nom  (voir blog01/04/17), avec qui il eût deux fils, André et Albert, et une fille, Marcelle, qui épousera Jean Houcke, (voir blog11/10/15).  En plus de ses qualités de directeur de cirque Alphonse Rancy fut aussi un excellent musicien, compositeur de musique (Les petites pièces romantiques) et metteur en scène de pantomimes, dont "César Cascabel" d’après Jules Verne, dans laquelle figurait un jeune clown tout de noir et blanc vêtu qui, plus tard formera avec un comparse le duo "Foottit & Chocolat" (voir blog12/02/12) .

Pour sa publicité Alphonse Rancy en hommage au célèbre roman de Paul Féval "Le Bossu", adopta  la formule de Lagardère en la détournant : "Si tu ne viens pas à Rancy… Rancy ira à toi !" Le cirque Rancy sans prénom, chapiteau à deux mats pouvant accueillir 6 000 spectateurs, proposa pendant 40 ans des programmes prestigieux avec une partie équestre très fournie et un ensemble de félins, suite à son alliance avec Bidel, de grande qualité.

En plus de ces activités Alphonse Rancy, s’impliqua fortement dans la vie associative en faveur des gens du cirque. Il présida notamment "La Piste ", société de secours mutuel venant en aide aux artistes ayant connu des revers de fortune.

Comme son frère Napoléon décédé d’un accident à bord d’un taxi en mars 1932, Alphonse   déjà malade depuis quelque temps trépassa en octobre de la même année. Il laissa le souvenir d’un brillant directeur de cirque qui avait su donner une allure irréprochable à ces spectacles tout en maintenant les traditions hérités de ses aïeux. Son établissement Rancy sans prénom, continua a tourner jusqu’en 1949, dirigé par sa veuve et ses enfants.

Alphonse Rancy (1861-1932)
Alphonse Rancy (1861-1932)
Alphonse Rancy (1861-1932)
Alphonse Rancy (1861-1932)
Alphonse Rancy (1861-1932)
Commenter cet article