Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Albert Rancy (1896-1982) un bachelier écuyer

Publié le 17 Juin 2018 par cirk75 in Personnalités

Fils ainé d’Alphonse et de Jeanne Bidel (voirblog03/06/18), Albert Rancy fait à 6 ans ses premiers pas à  Lyon sur la piste familiale en qualité de figurant dans une pantomime de son père. Puis il suivra de brillantes études au Lycée Lakanal à Sceau et sera, un des premiers circassiens bacheliers. En parallèle il apprendra l’équitation et la voltige ce qui lui permettra  d’être associé à son frère cadet André dans quelques numéros équestres. Comme la plupart des jeunes de son époque, il sera engagé dans le conflit 14-18 et, en 1916 sérieusement blessé, il sera soigné à Lyon à l’Hôtel-Dieu où il fera la connaissance d’un certain M. Lumière.Et c’est ainsi qu’entre les deux guerres mondiales Albert Rancy tournera des films avec les frères Lumières.

Marié en première noce à Nelly Decourt, il fonde grâce à l’appui  financier de ses parents en 1920, un cirque portant son nom et, avec lequel il visite les villes et villages où le cirque paternel ne peut, faute de place  s'installer. Devant le succès, le "Cirque Albert Rancy" s'étoffe en octobre 1923, réalise avec succès une tournée en Afrique du Nord.  Albert Rancy renouvellera l'expérience l'année suivante, mais cette fois, de graves difficultés logistiques et économiques, l'obligent à rentrer en France plus vite que prévu. Il rejoint l'établissement paternel pour faire équipe avec son frère André et ce, jusqu'à la mort de leur père en 1932. Puis il occupera la fonction d’avant-courrier chez les Frères Amar avant de quitter en 1940 momentanément le monde du cirque pour celui du cinéma, retrouvant ainsi une activité qu'il avait déjà pratiquée au temps du "muet".

 En 1943, Albert revint à la piste, présentant notamment au Vel d'Hiv, la "Grande Parade du Cirque", adoptant le système des trois spectacles simultanés, sur trois pistes. Puis, il fondera au Grand Palais en juin 1943, le "Nouveau Cirque des Champs-Elysées" dont le secrétaire général est Henri Thétard (voir blog16/03/18). Mais, Albert Rancy doit quitter ce lieu sur ordre supérieur, pour être remplacé par son ex beau-frère Jean Houcke. Puis il va monter un très éphémère cirque aux Arènes de Lutèce dont le début eût lieu le...13 août 1944 (voir blog28/03/18)! Après quelques représentations au Jardin d'Acclimatation en mai et juin 1945, Albert Rancy lancera en avril 1946 à Nantes un joli chapiteau à quatre mâts au carré de couleur verte et blanche, qui est officiellement inauguré au mois de mai à Paris, avant de regagner la Bretagne. Mais suite à de mauvaises affaires et à la contrecarre des Frères Amar avec qui il est en froid, il sera contraint d'arrêter définitivement. 

Albert Rancy (1896-1982) un bachelier écuyer
Albert Rancy (1896-1982) un bachelier écuyer
Albert Rancy (1896-1982) un bachelier écuyer
Albert Rancy (1896-1982) un bachelier écuyer

Albert Rancy avec sa seconde épouse Denise Pinel, dite Mismoune, présentera alors  un très plaisant et joyeux numéro de caniches sauteurs, comédiens et musiciens, avec lequel ils feront le tour du monde. 

En 1979 Claude Renotte ancien maître de ballet propose alors à Albert Rancy de relancer sur les routes de France un cirque portant son nom. Les 3 premières années se font avec du matériel du cirque James Carrington. En 1982 Albert Rancy et Claude Renotte souhaitant être indépendant, le cirque Albert Rancy repart avec son propre matériel, mais malheureusement le 16 décembre 1982, le fils aîné d’Alphonse Rancy décède, ce qui va porter un coup fatal au dernier cirque signé Albert Rancy, qui fera une ultime tournée en 1984.

 

Par ailleurs Albert Rancy a aussi écrit un livre "Un lion parmi les lions" où il relate avec de nombreux details l’histoire de son grand père le dompteur François Bidel (voir blog01/04/18) et ses déboires circassiens pendant l'occupation.

Commenter cet article