Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

“L’art fait son cirque”, jusqu’au 10 novembre 2018 à Bourgoin-Jallieu

Publié le 21 Mai 2018 par cirk75 in exposition

Le Musée de Bourgoin-Jallieu propose une exposition consacrée au cirque....à l'occasion de la biennale du cirque porté par le Théâtre du Vellein et la CAPI. Cette rétrospective de la peinture à la photographie en passant par la sculpture, le dessin, la gravure, le costume ou la vidéo, permet de découvrir les regards bienveillants et curieux des artistes plasticiens qui ont à différentes époques, porté sur l’univers circassien, ses personnages, ses pistes, ses chapiteaux...

Dans cette exposition visible tout cet été dans cette cité iséroise sont présentées des œuvres issues des plus grands musées de France - Musée d’Orsay, Centre Pompidou, Mucem (voir blog06/06/13) - pour ne citer que les plus célèbres ainsi que des œuvres provenant de collections privées, composent cet événement, où on découvre les différences d’interprétation que peuvent avoir les artistes sur le spectacle de cirque.

L’équipe qui a réalisé l’exposition permet notamment à deux artistes français de se répondre. Il s’agit du peintre et sculpteur d'origine polonaise Thomas Gleb (1912-1991) et du peintre et graveur  Georges Rouault (1871-1958).  Si, chez le premier l’agilité des corps, et le mouvement, sont  largement mis en lumière. Par contre chez le second, pour qui le cirque représentait la misère humaine, le clown omniprésent, est toujours sombre voire pathétique. L’exposition montre aussi qu’au XIXe et XXe siècle, la littérature, (les frères Goncourt, Baudelaire…) la mode (le carré “Cirque Molier” d’Hermès) mais aussi la danse (“Le Grand Cirque” de l’auteur-compositeur Aram Khatchatourian)  s’approprièrent  le cirque comme source d’inspiration.

En revanche de nos jours les artistes plasticiens paraissent se désintéressent de ce type de spectacle qui se donne dans un cercle avec des animaux et aujourd’hui, par un étonnant retour de situation,  ce sont plutôt les circassiens qui intègrent la création plastique à leur propre spectacle.

Cet été sur la route des vacances un petit arrêt à Bourgoin-Jallieu s’impose d’autant plus que cette exposition est gratuite.

Commenter cet article