Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les Arènes du Grand Palais à Paris

Publié le 16 Mars 2018 par cirk75 in Cirques d'hier

Les arts de la piste ne se sont pas toujours produits sous des chapiteaux ou sous les coupoles de bâtiments construits pour cet effet. Les Palais des Sports (voir blogs 08/03/11 et 07/03/17) ont aussi au XX° siècle été ponctuellement transformés en enceinte circassienne. Ainsi à Paris le cirque de Moscou (voir blog17/03/13) ou les spectacles de Cirque pour Noël ont envahi pour un temps le Vel d’hiv, le Palais des Sports de la porte de Versailles ou le Palais Omnisports de Paris Bercy.  Mais d’autres bâtiments prestigieux ont également commis dans les arts de la piste. Tel le " Grand Palais des Beaux-arts" édifice situé dans le VIII° arrondissement et consacré par la République "à la gloire de l'Art français".  Et c’est dans cet édifice qu’en 1937 du 11 au 23 août s’est produit "Le Cirque des Cirques" version Houcke-Baroncelli, qui proposait une sorte d’hippodrome en utilisant 3 pistes comme les dimensions du lieu le permettaient, pour y présenter sous la houlette de Natol (voir blog19/11/13) une sélection d’artistes où les Houcke-Raincy se taillaient la part du lion.

Les Arènes du Grand Palais à Paris

Quelques années plus tard en 1943, en pleine occupation,  le Centre d’Initiatives Sociales (CIS) locataire du Grand palais y fait aménager un vaste cirque pouvant recevoir  6 000 spectateurs. Le CIS propose à Albert Rancy, le petit fils de Théodore Rancy (voir blog22/09/11)  de prendre avec comme secrétaire général un dénommé Henry Thétard  (blog29/03/13) et Louis Lavata  comme régisseur,  la direction des "Arènes du Grand Palais". Dans la réalité cet établissement dont la première a lieu le 2 mai 1943 se nomme  "Nouveau Cirque des Champs-Elysées" un clin d’œil en quelque sorte à Louis Dejean (voir blog20/03/15) propriétaire jadis du "Cirque des Champs-Elysées". Les programmes de cet établissement concocté par Albert Rancy  comprenaient des attractions de grand renom, les Fratellini (voir blog18/05/15), Chrysis de la Grange (voir blog31/03/15), les Nor-Bertys, Roger Spessardy (voir blog23/06/15), Angélo Tassi, les Wolson, les Alizés (voir blog07/04/14), la cavalerie Carré  ou le " bolide infernal" des Frères Desprez (voir blog09/02/17). L’orchestre était placé sous la direction de Florimond, maestro très apprécié aussi chez Medrano (voir blog12/02/17).

Malheureusement sommé par une lettre du Consulat général allemand signée Von Kutzschenbach de quitter les locaux pour être remplacé le 2 mai 1944 par son ex-beau-frère Jean Houcke -il fut un temps marié à Marcelle Rancy- un circassien que l'on disait plus conciliant avec les autorités occupantes, Albert Rancy est obligé de passer la main.

Deux mois après le Grand Palais est incendié et au mois d'août 1944 paris est libéré , mais ceci est une autre histoire.

Commenter cet article