Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Massy, un Festival international de cirque qui se porte bien

Publié le 16 Janvier 2018 par cirk75 in Festivals

Avec cette 26ème édition, l’A.F.I.C.M. pilotée dorénavant par Bata Gluvacevic devait démontrer que les craintes suscitées par certaines querelles et chicayas intestines n’étaient plus à l’ordre du jour et que les craintes pour la pérennité de ce Festival francilien n’étaient plus de mise. Et l’on peut dire qu’avec cette édition, faisant suite aux deux précédentes, la manifestation  massicoise est entre de bonnes mains avec des bénévoles qui semblent plus joyeux et heureux d’être les chevilles ouvrières de cette belle réussite.

Oui rien n’a changé à Massy ou si peu, un nouveau Maire, suite à l’application de la loi sur le cumul des mandats, Nicolas Sansoen a donc succédé au sénateur de l’Essonne Vincent Delahaye. Un nouveau un logo, en forme de cocarde, rappelant que le Festival existe depuis 1993, a fait son apparition en haut de l’entrée des artistes et sur les visuels du festival. 

Mais revenons à l’essentiel  le spectacle, toujours composé par deux programmes avec des artistes de haut niveau, qui pour la plupart sont repartis avec un trophée, hormis est c’est dommage le Duo Medel, deux mexicains proposant un impeccable numéro de main à main s’achevant par un équilibre sur chaise, après un flip-flap du voltigeur, équilibre sur main exécuté par le porteur qui se relève en maintenant son partenaire en équilibre vertical.

Que faut-il retenir de Massy 2018? D'abord la présence à Massy d’une native de Ris-Orangis devenue depuis une prodigieuse jongleuse, Françoise Rochais. Cette dernière nous proposant un numéro de jonglage en deux parties nous démontre toute l’étendue de son talent. Dans un premier temps drapée dans une longue robe bourgeoise, elle mêle avec une aisance déconcertante et sur un tempo lent des objets de masse, de taille et de forme différentes que sont bâtons, ombrelles, anneaux, balles et raquette. Puis changeant à la fois de musique et de tenue vestimentaire, avec une rapidité digne d’un numéro de quick change, elle jongle ensuite avec 7 twirling bâtons sur un rythme à couper le souffle des spectateurs présents. Et c’est très justement qu’elle se voit gratifier avec son compagnon Elastic du Prix du Président de la République.

 

Elastic (voir blog07/05/17) avec trois fois rien, un cerceau, trois de ping-pong, ou un bilboquet , mais avec un sens précis du gag et utilisant un langage universel, balade comme d’habitude son public dans son univers déjanté, et dans ses folies humoristiques visuels où, la performance et le ridicule se côtoient, et où étonnement rime avec hilarant. Un grand moment de rire et sourire justement récompensé par le Prix du Président de la République.

Les Pistes d’Or ont été décernées, l’une à la blonde Russe Alyona Pavlova qui à l’aide d’un cerceau aérien qu’elle utilise comme un trapèze, présente un éblouissant numéro où se conjuguent sensualité et risques avec des lâchers pointe de pied, talon ou nuque du cou. L’autre Piste d’Or est attribuée à Marlon Zinnecker, également lauréat du Prix du Club du Cirque, qui nous a présenté la belle cavalerie du cirque Belly-Wien composée de 8 frisons, 3 étalons arabes et 2 poneys falabellas proposant notamment pirouettes, contre-rondes, éventails, cabrades… et mettant en valeur la complicité entre le dresseur et ses équidés. 

L'élégant contorsionniste Aleksandr Batuev réalisant un numéro impressionnant de contorsion où il se  tord dans tous les sens et le dompteur Didier Prein (également Prix Bretagne Circus) présentant des lions et lionnes se partagent les 2 Pistes d’Argent.

Enfin les Pistes de Bronze reviennent au Duo Lyd, un couple cubain présentant deux belles prestations d’acrobaties au mat chinois et à la bicyclette ainsi qu'au Duo Savitsky, deux Russes présentant des chats tels des félins bondissant à travers des cerceaux enflammés ou obturés par un papier.

Complètent ces 2 spectacles présentés par Carrie Harvey (voir blog22/01/16) et mis en musique par Carmino d’Angelo (voir08/01/17) le Duo Savitsky (transformiste), les Wolf Brothers proposant deux numéros burlesques, Jonathan Riquelme associant trapèze et rolla rolla, le jongleur de raquettes Glenn Folco, Asia Perris présentant un numéro d’équilibre sur mains fortement inspiré de celui que proposait dans les années 90 Anatoly Zalievsky (voir blog19/03/15). La troupe éthiopienne African Dream Circus a électrifié le public massycois par deux prestations, l'une avec mat chinois et l’autre par des sauts à travers des cerceaux. Les Hooligang, troupe russe aux collants blancs décorés avec des motifs géométriques tricolores revisitent à leur manière les sauts à la banquine, tandis que le Duo Rolla composé de Chiara et Joy deux enfants du dompteur Didier Prein reprennent à leur compte tous les classiques du patinage acrobatique. N’oublions pas Dimitry Dubynn et Anastasia Pogorelova et leur curieux aéronef terminé par un bambou aérien, montrent que le cirque évolue et innove constamment en modernisant certains numéros anciens

Dernier point question animaux, Massy revendique haut et fort, être une manifestation circassienne avec artistes quadrupèdes. Ce qui n’est pas dénué de courage en cette période où quelques quarterons d’animalistes ont décidé de faire croire que les animaux sont bien plus heureux dans la nature à l’affût des braconniers et des chasseurs que nourris, soignés et choyés dans les cirques ou les zoos.

Mais bon la Liberté de penser existe en France … même si souvent bien des inexactitudes se font de plus en plus jour sur les réseaux sociaux...

Malheureusement ces groupes de pression ont quelques fois des comportements violents qui troublent l'ordre public ce qui plus que blamable et dangereux...

Commenter cet article