Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Des Chanteurs sur la piste aux Etoiles

Publié le 1 Octobre 2017 par cirk75 in Musique

Pour attirer des spectateurs les directeurs de cirque ont quelques fois fait appel comme tête d’affiche à des chanteuses ou des chanteurs populaires  Cette mode avait comme résultat d’être méprisée par les circophiles et peu  appréciée par les fans des dites vedettes. Il y eu même des bides retentissants comme en 1958 chez Pinder avec en vedette Gloria Lasso (voir blog26/06/2015) ou à un degré moindre  Edith Piaf (voir 23/09/2013) avec le Super Circus de Jean-Jacques Vital.

En revanche deux tournées ont cassé la baraque. Celle de Tino Rossi avec le même Super Circus (voir blog17/05/2013) en 1953 et celles que Luis Mariano a réalisé en 1957 et 1959 avec le cirque Pinder (voir 15/05/2011) dirigé à cette époque par Charles Spiessert (voir blog24/06/2015). Entre ces deux extrêmes le chant et la piste n’ont pas toujours fait bon ménage. Mais commençons par le commencement.

La première chanteuse qui s’est produite sous la coupole d’un cirque semble être, en 1891 au Nouveau Cirque (voir blog08/12/2010), l’interprète inoubliable de "Madame Arthur" autrement dit ,Yvette Gilbert dans une pantomime signée Pierre Delcourt & Victor Meuzy, musique de  Laurent Grillet intitulée "Garden Party".  Pour être tout à fait honnête sa prestation n’est pas restée dans la mémoire populaire d’autant plus que la chanteuse n’était pas très à l’aise à se produire dans une salle entourée par le public. D’autres chanteurs issus du Café-Concert  firent aussi des incursions sur la piste. On peut citer le franco-anglais Harry Fragson qui en 1894 toujours dans le même établissement en s’accompagnant au piano, une originalité pour l'époque, interprète  notamment son grand succès" je connais une blonde“. N’oublions pas toujours au Nouveau Cirque le comique troupier Blond'hin ou le chanteur comique Claudius.

Mais le Nouveau Cirque de la rue Saint-Honoré à Paris ne fut pas le seul à aller dans cette voie (ou voix). Même les frères Bouglione (voir blog25/12/2014) demandèrent à Armand Mestral de pousse la chansonnette pour la Pantomime "La Perle du Bengale" (voir blog11/12/2011), au fou chantant autrement Charles Trenet (voir blog15/03/2012) et à Georges Guétary (voir blog18/12/2012) de fouler la piste de la rue Amelot. Il faut dire que pour faire bonne mesure les directeurs du cirque d’hiver de Paris avaient aussi fait signer pour le même spectacle le groupe "Claude et ses Tribuns", espérant avoir le même succès que Pinder qui à la même époque avait engagé Dany Boy et ses Pénitants (voir blog10/10/2010).

Ne passons pas sous silence les tournées dans les années 50 du Radio Circus (voir blog16/01/2015) et du Radio Théâtre (voir blog28/11/2010) avec en vedette les chanteurs Zappy Max, André Claveau ou Miguel Amador... Et même les Gruss avec "La Piste d’Or", éphémère enseigne circassienne en 1972 présenta le chanteur Billy Nencioli rebaptisé pour la tournée Samsong, personnage célèbre du moins à cette époque dans une série télévisée.  L’année suivante les Gruss sous leur nom propre firent une autre tournée avec le même Samsong dénommé pour les circonstances l’ami des enfants.

Et ne taisons pas le Johnny Circus (voir blog17/02/2017) qui ne fut pas non plus un grand succès, ni André Dasary chez Medrano (voir blog18/09/2014), ni Bouboule chez Pinder (voir blog07/02/2017) et plus près de nous en 2010, pour les fêtes à Chatou le Cirque Joseph Bouglione accueillit la chanteuse américaine Jeane Manson. Bref on le voit cirque et chanson ont souvent fait piste commune mais cet attelage fut bien souvent bancal et peu heureux…

Commenter cet article