Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

La fanfare du club des cœurs solitaires du Sergent Poivre a 50 ans

Publié le 2 Juin 2017 par cirk75 in Musique

C'était il y a cinquante ans, un certain 1er juin 1967, après 129 jours d’enregistrement, John, Paul, Georges et Ringo proposent leur  huitième disque "Sergent Pepper Lonely Hearts Club Band" un album qui va donner naissance au rock progressif. Jusque-là, le rock se contentait d’une grille d'accords assez simples voire primitifs, mais avec le Sergent Poivre il va devenir une musique respectable et respectée. Dans cet opus Les Beatles vont proposer, non seulement de nouvelles harmonie et des sonorités étrangères, mais aussi du jazz, du classique et même de la musique indienne. A ce jour cet album reste une référence dans l’histoire de la musique pop, a été vendu à plus de 32 millions d’exemplaires.

Mais la révolution n’était pas que musicale, la pochette n’échappe pas à la règle. Avant, la photo illustrant la pochette d’un vinyle ne montrait que le visage du chanteur, ou du groupe avec un nom. Avec Sergent Pepper, on observe une explosion de couleurs, pigmentant une multitude de personnages à qui les Fab Four veulent rendre hommage, car ils ont marqué leur imagination. On y distingue notamment  W. C. Fields, Fred Astaire, Bob Dylan, Tony Curtis, Marylin Monroe, Stan Laurel et Oliver Hardy, Karl Marx,  Stuart Sutcliffe (ex-Beatle) Marlon Brando, Oscar Wilde, Johnny Weissmuller, Lewis Carroll, Marlene Dietrich, Edgar Allan Poe….

On y voit par deux fois les Four Fab. A gauche en statues de cire on distingue les anciens Beatles en habits de scène. Puis au milieu vêtus d'un uniforme de parade d'une couleur différente les nouveaux Beatles. Ils se tiennent debout, réunis derrière une grosse caisse, sur laquelle figure le titre de l'album, sur un logo conçu par l'artiste Joe Ephgrave. À leurs pieds, un massif de fleurs rouges écrit le nom du groupe.

Cette pochette due à la fibre créative de Jann Haworth et Peter Blake fut souvent copiée par des artistes aussi différents que Franck Zappa, les Rutle, les Bidochons… Et même Bernhard Paul (voir blog29/12/2014), le créateur et directeur du cirque Roncalli, l’a en 2010 pastichée en y intégrant quelques légendes de la piste, pour l’utiliser comme le visuel de son spectacle  "All you need is laugh!" (voir blog25/05/2011).

Le sergent poivre un œuvre vraiment universelle et donc un peu circassienne… d'autant plus que lors de l'enregistrement du très pittoresque "Being for the Benefit of Mr.Kite!" John Lennon avait demandé à Georges Martin: "Je veux le bruit d'une fête foraine autour de ma voix. Je veux pouvoir sentir la sciure et les animaux. Je veux avoir l'impression d'être au cirque".

#sergentpeperroncalli

Commenter cet article