Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Rêve de clown à Medrano

Publié le 2 Mars 2017 par cirk75 in pantomime

Charlie Rivels (voir blog 30/06/2012) un des grands clowns de l’histoire du cirque, Clown d’Or en 1974, viendra par deux fois chez Medrano.

Du 19 déc. 47 au 8 janv. 48,  il présenta son célèbre chef d’œuvre d’art comique : "Charlot au trapèze". Son imitation était tellement achevée qu’il abandonnera son prénom de naissance José pour celui de Charlie Chaplin, en devenant Charlie Rivels (avec ou sans S selon les moments).

 

Puis 13 ans plus tard en 1960 il sera la vedette du spectacle concocté à sa mesure et intitulé "Rêve de Clown",  époque où Violette Medrano, la seconde épouse du Maître des lieux, était la Directrice générale de la piste du Bd. Rochechouart à Paris.

Dans ses mémoires (Une vie de Cirque) Jérôme Medrano, indique : " nous présentâmes … Charlie Rivels dans une petite production amusante dont il avait eu l’idée, qu’il avait appelé "Rêve de clown" avec son théâtre de marionnettes humaines où il évoquait des scènes de la Belle Epoque de Mack Sennett grâce à la collaboration  des ballets de George Reich."

Cette production était donnée en seconde partie. Dans le première, composée de numéros de pur cirque, notons qu’il y avait la célèbre voyante Manita,  qui d’après le programme devinait tout et prévoyait l’avenir. Elle a su même deviner les numéros les numéros gagnants de la Loterie Nationale (ancêtre de la Française des Jeux). Elle était si renommée que Mme Mandes-France, l’épouse de l’ancien Président du Conseil était venu spécialement l’applaudir un soir, nous rapporte aussi Jérôme Medrano.

Dans la réalité il y a eu deux versions de cette production Medrano. Une première avec Sandro Baldy, mime et chanteur tzigane. Et une seconde avec Claude Stavisky le Prince des illusions. Mais dans chaque version on pouvait applaudir Charlie Rivels dans 3 sketchs avec Marcellys (voir blog12/05/2012) quittant pour cela son pupitre de chef d’orchestre et le Golden Ring Ballet de George Reich, chorégraphe très à la mode dans les années 60.

L’accordéoniste qui joue dans le sketch  "Le Cirque 1961", n’est autre que Carmino d’Angelo (voir08/01/2017) orthographié Carmino Dangelo dans le 1er programme)

#medranorevedeclown

Commenter cet article