Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les Premières tournées du Cirque d’Hiver Voyageur

Publié le 5 Février 2017 par cirk75 in Cirques d'hier

Ce ne sont pas les frères Bouglione (voir blog25/12/2014) qui sont à l’origine des tournées en province du Cirque d’Hiver de Paris. Non ce concept revient à un autre propriétaire de la piste de la rue Amelot : Gaston Desprez (voir blog25/03/2012) qui dès 1923 avait redonné à cette salle, tout son éclat d’autrefois et qui dans les années 30 avait décidé de faire voyager en province son Cirque parisien.

Les Premières tournées du Cirque d’Hiver Voyageur
Les Premières tournées du Cirque d’Hiver Voyageur

Devant la popularité des frères Fratellini (voir blog18/05/2015) le directeur du Cirque d’Hiver décide de faire voyager en 1930 un chapiteau sous l’enseigne "Cirque Fratellini". Le programme très familial comprenait outre les 3 célèbres frères, le fils de Paul, Victor (voir blog05/10/2016) imitant Charlot au trapèze au sein du" Trio Lopez", les fils de François qui rodaient sous le nom poétique des "Pierrots de Willette" ce qui allait devenir en quelques années  les célèbres "Craddocks" (voir blog25/05/2015). On trouvait aussi les filles d’Albert Tosca et Violetta dans des sketchs fantaisistes. Pour la partie non Fratellini, la cavalerie était présentée par Ernest Carre, les éléphants par le professeur Beyle, une leçon de gymnastique à la Joinville était donnée par les Averino’s, la Troupe Klammeck proposait des ballets sur glace artificielle et le dompteur Wanick présentait 18 fauves de toutes races réunis dans ce qui était tendance à cette époque à savoir "La Paix dans la Jungle." Cette tournée se poursuivit un peu plus tard sous l’enseigne de "Cirque d’Hiver de Paris" avec les Fratellini comme directeurs artistiques.

En 1932, une pantomime ayant eu un grand succès dans la capitale, "La Chasse à courre", Fantaisie équestre et musicale à grand spectacle en 8 tableaux d’Emile Codey et Jean Fouilloux, orchestrée par  Raymond Brunel (voir blog05/09/2011) est l’objet de cette nouvelle tournée. Le meilleur moment de cette fête  était certainement l'entrée des Fratellini se chargeant de la partie comique et burlesque avec leur maîtrise habituelle. Il fallait voir, disait-on, François en gentilhomme gâteux, Albert en valet sournois et Paul en douairière effervescente. Jamais, peut-être selon les observateurs de l’époque le trio n'avait été si drôle, si fin , si subtiles dans le comique.

Quant à la partie équestre du spectacle, elle était assurée, aussi bien en première qu'en seconde partie, par Tilly et Henry Rancy qui proposaient une splendide cavalerie et faisaient valoir avec brio tout leur art en l'équitation.

Les Premières tournées du Cirque d’Hiver Voyageur

Enfin en 1933 une tournée sous la direction artistique de Jean Houcke (voir blog11/10/2015) présentant un numéro de Haute-Ecole et la cavalerie du cirque d'Hiver, proposait notamment un numéro aérien avec avion : Les 2 Kimris, les clowns Iles & Loyal, l’athlète Fortunio fils, les 8 Frilli, les 12 Mac Kensie girls, le jongleur E.P. Loyal ainsi que des fééries lumineuses de l’eau...

Les Premières tournées du Cirque d’Hiver Voyageur

Enfin une ultime tournée avec une pantomime espagnole "Féérie à Séville" présentant toros et flamenco acheva le cycle, car en 1934, le Cirque d’Hiver est racheté par les Bouglione, et depuis c’est leur chapiteau qui représente le Cirque d’Hiver voyageur.

#cirquedhivervoyageur

Commenter cet article