Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les chefs d’orchestres actuels des cirques Bouglione

Publié le 13 Décembre 2016 par cirk75 in Musique

Pierre Nouveau pour le Cirque d’Hiver de Paris et Didier Melck pour la tournée sont à ce jour les baguettes des Bouglione, aussi revenons sur le parcours de ces deux musiciens devenus un peu par hasard chefs d’orchestre de musique de cirque.

Le pianiste Pierre Nouveau dirige depuis 2007 l'orchestre du cirque parisien. Cette formation, composée de cinq cuivres, une basse, une guitare, un violon et une batterie tenue depuis deux années par une jeune et talentueuse bastiaise Marie Manfredi est, certainement actuellement le meilleur orchestre de cirque en France. Mais rien au départ ne prédisposait Pierrot Zevaco un ajaccien parti dans la capitale exercer son talent en accompagnant les chanteuses et chanteurs en vogue et qui, depuis plus de 17 ans sous le nom de Pierre Nouveau, met en place musicalement les différentes productions Bouglione.

Sa venue aux claviers dans l’orchestre dirigé par Tony Bario (voir blog 13/10/2015), un vieux complice avec qui il forme par ailleurs un duo exubérant de musiciens burlesques, coïncide avec la réouverture en 1999 du Cirque d’hiver aux étoiles de la piste. La qualité de sa musique et son travail font rapidement de Pierre Nouveau un des personnages clé de la piste de la rue Amelot. Et c’est tout naturellement vers lui que la famille Bouglione se tourne, pour lui proposer de reprendre la direction de l’orchestre suite au décès de Tony Bario en avril 2007.

L’actuel chef d’orchestre du Cirque d’Hiver ne se contente pas de diriger, il arrange, dialogue avec les artistes, afin d’habiller de musique les numéros qui composent les différents programmes qui se succèdent chaque année sous la coupole parisienne. Aujourd’hui l’ajaccien est une pièce maîtresse dans les productions Bouglione : le Maître de Musique.

Tout autre est le parcours du trompettiste Didier Melck, francilien de Gennevilliers qui depuis 2 années dirige les 7 musiciens de l’orchestre des tournées du Cirque Bouglione. Lui aussi n’est pas du sérail, bac scientifique, père ajusteur-fraiseur et mère secrétaire comptable, ce n’est pas gagné au départ. Attiré par la trompette il suit des cours pour se perfectionner.

Un jour un de ses professeurs lui demande de le suivre au Casino de Paris où il joue dans l'orchestre de la revue "Parisline" avec Line Renaud. Didier Melck découvre alors un autre monde, sa carrière est toute tracée il travaillera dans le l’univers du spectacle. Mais le chemin sera long avec en prime, deux années dans la musique de troupes de Marine, basée à Rueil-Malmaison. Puis petit coup de pouce du destin, le Cirque National (voir blog13/03/2013) recherche des trompettistes et pendant cinq ans il va faire partie de l’aventure. Après, il a fait plein de choses, comme le font tous les musiciens indépendants, mais quasiment pas de cirque, ou juste pour dépanner. En 2015 on lui propose de devenir le chef d'orchestre de la tournée du cirque Bouglione. Au départ, il n'est pas très chaud, mais transposer en province sous un chapiteau le Cirque d'Hiver de Paris, est un défi qui ne se refuse pas. Aussi fait-il  sienne la proposition de Joseph Bouglione. Et depuis le 30 septembre dernier il a entamé sa deuxième saison au pupitre du cirque itinérant où pendant plus de deux heures il fait entendre au public ce qu’il est venu voir un magnifique spectacle de cirque enrobé par une musique qui colle aux numéros.

Parallèlement avec Alain Ganne (saxophones alto, ténor et baryton) Didier Melck  propose ses services (trompette et bugle) aux artistes ou aux orchestres en manque de cuivres pour leur enregistrement. 

Si certains cirques ont fait le choix de s'en passer, chez les Bouglione on ne peut concevoir une représentation sans musiciens. Situé au-dessus de l’entrée des artistes, dominant la piste, l'orchestre dirigé par Pierre Nouveau ou par Didier Melck est au cœur du spectacle, il rythme, accompagne les allées et venues des numéros et donne une couleur musicale au spectacle qu’une bande magnétique ne sait pas faire.

#pierrenouveaudidiermelck

Commenter cet article