Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Dan Rice (1823-1900), un clown américain

Publié le 17 Novembre 2016 par cirk75 in Clowns

Daniel McLaren,  alias Dan Rice est un clown américain aux multiples facettes: dresseur d’animaux, auteur, homme fort, compositeur, commentateur  politique, acteur, réalisateur, producteur, danseur... Il est si populaire qu’il envisage un moment de se présenter aux suffrages de ses concitoyens afin de devenir en 1848 Président des Etats Unis. Toutefois il y renonce et soutient activement la campagne de Zacharie Taylor qui deviendra le 12ème Président des Etats-Unis pendant 16 mois car il meurt prématurément du choléra-morbus, un terme du XIXème siècle désignant des troubles digestifs allant de la diarrhée à la dysenterie mais sans rapports avec le choléra.

Né à New-York en 1823, orphelin, il débute à 15 ans en tant que jockey. A 17 ans est engagé par un petit cirque avec qui il sillonne le Kentucky et l'Ohio. Il présente des spectacles de marionnettes mais présente des dons pour la danse qu’elle soit au sol ou sur un fil. Très vite il conçoit aussi des scénettes avec comme partenaire un cochon qu’il nomme Lord Byron. On le retrouve aussi en hercule forain ou en danseur noir, bref il est éclectique. 

En 1844 le "North American Circus Spalding & Rogers" ayant remarqué son don pour faire rire l’engage. Le public se presse pour voir cet acrobate amuseur et polémiste au verbe haut qui n’a pas son pareil pour égratigner la classe politique au détour d’une chanson ou d’un trait d’humour bien envoyé. D’autant plus qu’il se crée une silhouette bien à lui et facilement reconnaissable. Habillé d’un justaucorps et de hauts de chausse rayés avec manches bouffantes, portés sur un collant à rayures noires, coiffé d’un chapeau haute forme et chaussé de bottines. Tel apparaît sur piste la silhouette à la barbichette noire corbeau de Dan Rice.

Ses apparitions attirent des foules considérables et qui dit notoriété dit aisance financière, on parle même qu’au fait de sa gloire il gagne plus de cent mille dollars par an, autrement dit plus que le Président des USA. C’est aussi le moment où il fait connaissance du poète Walt Whitman ou du romancier Mark Twain. Ce dernier lui rend un bel hommage dans "Les Aventures de Huckleberry Finn" à travers la description d'un cirque.

Mais en 1876 une grave crise économique s’abat sur le pays et le plus célèbre clown d’Amérique compte parmi les victimes du krach financier. Et lorsqu’il obtient un engagement il rompt sans préavis et exaspère tout le monde. Il faut dire que depuis quelques temps il a un gout immodéré pour le gin, ce qui n’arrange pas son caractère.

Enfin à cette époque le cirque aux Etats-Unis change en adoptant les 3 pistes. Aussi le clown parleur, qu’est Dan Rice ne fait plus recette, son jeu est totalement inaudible. Ayant perdu toute sa fortune et n’ayant plus de contrat il s’installe dans le New-Jersey à Long Branch où il vit replié sur lui-même et, s’éteint en 1900 à soixante-dix-sept ans, et est enterré dans le cimetière Old First Methodist Church à West Long Branch.

Au mois d’aout chaque année à Girard en Pennsylvanie on célèbre un "Dan Rice Day" devant le monument aux mort qu’il avait fait érigé en souvenir des 617 000 morts fait par la guerre de sécession. Et oui la foule se recueille devant ce monument avant de se rendre dans les deux musée consacrés à cette guerre civile. Dan Rice reste aujourd’hui dans la mémoire populaire une sorte de clown patriotique…

Une biographie signée David Carlyon parue en 2001 raconte la vie de cet artiste un peu à part dans l’histoire du cirque américain…

#danrice

Commenter cet article

EMILE ROUZE 16/12/2016 20:02

j'adore , et cela prouve que le CIRQUE est une chose indispensable, car c'est un endroit ou l'on oublie tout ce qui est TRISTE MERCI

cirk75 21/12/2016 15:30

C'est exact le cirque est un endroit indispensable.