Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

L’étoile du jour, de Sophie Blondy (2016)

Publié le 1 Octobre 2016 par cirk75 in Cinéma

L’étoile du jour, de Sophie Blondy (2016)

Film français réalisé par Sophie Blondy, d'abord diffusé dans de nombreux festivals, vient de sortir en salles le mardi 27 septembre 2016 avec une distribution étonnante: Denis Lavant (Elliot le clown), Iggy Pop (la Conscience d'Elliot),Tchéky Karyo (Heroy, le patron du cirque), Béatrice Dalle (Zohra, la Gitane, Natacha Régnier (Angèle, la danseuse) Bruno Putzulu (Zéphyr, le prestidigitateur) Laura Favali (Lilas, l'assistante de Zéphyr)…

L’intrigue relate histoire d’un pauvre cirque, avec des caravanes des années cinquante, échoué sur une plage de la Mer du Nord. Les spectateurs se font rares mais la magie du cirque œuvre encore. Chaque interprète de la troupe répète et propose de nouveaux numéros. Mais cet équilibre fragile va vite se briser pour dévoiler, et deviendra alors le lieu de toutes les convoitises amoureuses où chacun usera de ces pouvoirs pour satisfaire ses désirs. Cet espace confiné deviendra le terrain de jeu d’un quatuor amoureux. Alors qu’Elliot le clown et Angèle la ballerine vivent une histoire d’amour idyllique, Heroy le directeur du cirque use de son autorité pour conquérir à son tour la jeune femme. De son côté, la Gitane tente d’ensorceler le clown. La vie du cirque va alors prendre une toute nouvelle tournure.

Ce film est aussi marqué par la présence d'Iggy Pop, une des icônes du rock et c'est la surprise de ce film. Pour le grand public c'est une bête de scène des concerts de rock, parfois provocateur. Mais Derrière le rocker il y a un cinéphile érudit, qui a tourné plusieurs films aux États-Unis.

Mais à part cet artiste qui peut à la limite attirer les spectateurs, il faut le dire ce film ne va pas concerner un public circophile car aucun artiste de la piste n’est présent. De plus cette intrigue foraine qui veut rappeler le film de Tod Browning "Freaks la monstrueuse parade" tourné en 1932 ne présente qu’une ébauche poétique qui échoue à devenir un film car rien ne fonctionne vraiment et surtout pas Iggy Pop en fantôme conscience du clown Elliot.

létoiledujouriggypop

Commenter cet article