Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les métiers de l’ombre au cirque

Publié le 15 Septembre 2016 par cirk75

Les métiers de l’ombre au cirque

.En plus des artistes, nombre de professions se côtoient sous un chapiteau d’un cirque. Ces emplois ne sont pas toujours spécifiques au monde de la piste, on les trouve dans d’autres branches artistes, mais ce qui fait le propre de l’emploi circassien c’est sa grande et riche diversité.

Avant-courrier, afficheur, chauffeur, monteur de chapiteau, attaché de presse, administrateur, sellier, couturier, palefrenier, contrôleur, garçon de piste, gréeur, éclairagiste, sonorisateur, secrétaire, comptable, caissier, veilleur de nuit… et n’oublions pas l’enseignant(e) mis à la disposition par l’Education nationale pour les cirques les plus importants (Amar, Arlette Gruss…) pour les enfants du personnel et des artistes, telle est la multitude des activités qui concourt produire un programme de cirque.

Certains postes sont bien connus d’autres le sont moins (responsable de tournée, avant-courriers, gréeur…, et ce sont de ceux-là que nous évoquerons aujourd’hui.

Les métiers de l’ombre au cirque

Le responsable de tournée, dessine le parcours en évitant les trop grandes distances entre les étapes, tout en privilégiant les bonnes villes, celles où les recettes devraient être fructueuses, tout en prévenant autant que faire se peut d'un concurrent ayant eu la même idée. Il doit être convaincant afin que la mairie mettre à la disposition du chapiteau un terrain bien viabilisé et facile d’accès à un coût raisonnable.

L’avant-courrier : organise avant l’arrivée du chapiteau tout ce qui est indispensable pour son implantation. Il commande notamment la nourriture, la litière des animaux, vérifie que toutes les commandes seront bien assurées afin de préparer au mieux l’arrivée du convoi avec ses roulottes, ses cages et ses remorques.

Le monteur de chapiteau prend en charge le montage et le démontage des kilomètres de barres de fer qui forment le squelette du chapiteau sous lequel se déroule le spectacle. Et lorsque le cirque est en représentation, certains sous les ordres du régisseur (voir blog13/09/2016) forment le groupe des garçons de piste pour mettre en place ou retirer les accessoires et matériels dont les artistes ont besoin.

Le gréeur installe tous les équipements nécessaires aux numéros acrobatiques (mâts, trapèzes, cordes lisses…) ainsi que tous les éléments indispensables à la sécurité des artistes (filet, harnais…).C’est le M. Sécurité du cirque

Le chargé collectivités, écoles et partenariats, il est chargé de démarcher les C.E., les municipalités ainsi que les autres collectivités territoriales afin de leur proposer à des tarifs étudiés des séances dédiées à leurs entités. Cette action est primordiale pour les séances arbres de noël. Il a aussi souvent en charge la fonction partenariats dont l’objet est de trouver des annonceurs pour le programmes papiers ou des jeux réalisés sur piste avant la représentation.

Le pisteur ou découvreur de talents parcourt le monde, court les festivals et les écoles de cirque afin de trouver les futurs artistes de ses prochains programmes.

Bien entendu ces missions ne sont immuables et peuvent évoluer avec le temps. Certaines disparaissent comme le moucheur de chandelle du temps d’Astley (voir blog07/06/2015) et d’autres se créent en fonction de l’évolution des techniques et connaissances. Tel le webmaster, ou maître de la toile, responsable du site du cirque, de sa conception et de sa maintenance ainsi que de la page Facebook et du compte twitter, éléments indispensables pour communiquer en 2016.

#metierscirque

Commenter cet article