Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

La revue "Hollywood Rhythm Extravaganza", un bide chez Medrano,

Publié le 5 Avril 2016 par cirk75 in Musique

La revue "Hollywood Rhythm Extravaganza", un bide chez Medrano,

En janvier 1951 la piste de Montmartre sous la direction de Marcelle Roulet présenta un spectacle inédit et original du moins pour un cirque français, à savoir une grande revue avec paillettes et girls nommée "Hollywood Rhythm Extravaganza". Le public parisien et circophile un peu surpris par ce spectacle sortant il faut le dire des sentiers battus, bouda cette production internationale signée et produite par Jerry E. Mordan (dans la réalité Jerôme Medrano lui-même), comptant des "attractions originales et sensationnelles" dixit la pub de l’époque.

Les artistes composant cette revue avaient pour nom: le danseur unijambiste Peg Leg Bates, le cowboy chanteur Lance King, la ballerine Lola Rita, la vedette de l’écran Miss Ffolliett ainsi que 12 "Hollywood Glamour Girls", 12 "London Dynamic Girls", et 12 "Extravagantes de Paris" auxquelles il fallait ajouter les 12 "Jerry E. Mordan Boys". Danseuses et danseurs qui, d’après le programme, étaient venus des Etats Unis, d’Angleterre et de France ; le tout sous la baguette de Germaine Mordant chef d’orchestre attitré des lieux (voir blog 14/01/2015) qui pour les circonstances avait composé les musiques additionnelles et accompagnait à l’accordéon lors du final Lance King le cowboy chanteur.

La revue "Hollywood Rhythm Extravaganza", un bide chez Medrano,

Devant le peu d’empressement de la part des circophiles à remplir la salle, en février la direction apporta des changements. On rebaptisa la revue "Hollywood Follies", on ajouta pour donner un côté plus cirque, d’authentiques vedettes de la piste comme : le trapéziste Lothar, Les Bruno dans un numéro de main à main et les Craddock (voir blog 25/05/2015) et on fit même appel au chanteur fantaisiste Géo Dorlis afin de rameuter les spectateurs. La direction de Medrano proposa même du 28 avril au 14 mai des réductions pendant La Foire de Paris. Il faut dire que cette manifestation parisienne attirait beaucoup de provinciaux avides des dernières nouveautés en arts ménagers mais aussi friands des spectacles parisiens.

Toutes ces modifications permirent à ce spectacle de rester à l’affiche presque 5 mois et, si la partie revue était immuable, les vedettes de la piste, par contre, n’étaient pas toujours les mêmes. On put ainsi applaudir selon les périodes les clowns Loriot (voir blog 17/12/2014), Gigi et Pinocchio, l’écuyer Yves de La Tour et son épouse la Comtesse Benji ainsi que la trapéziste Rose Gold (voir blog 02/05/2014) dont les échappements en grand ballant faisaient passer un grand frisson dans le dos du public.

La revue "Hollywood Rhythm Extravaganza", un bide chez Medrano,

Ce spectacle, qui fut aussi présentée au "Théâtre des Variétés" de Bruxelles, fut une des nombreuses tentatives de Jérôme Medrano pour côtoyer le monde du music-hall, afin d’élargir son public et de faire avant l'heure une incursion dans le cirque-cabaret.

#cirquemedranorevuehollywood

Commenter cet article