Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

La Femme-canon, un numéro mythique

Publié le 6 Avril 2016 par cirk75 in Aériens

La Femme-canon,  un numéro mythique

Dans le programme de la tournée Bouglione, nommé "Bravo", on trouve entre autres Robin Valencia proposant un numéro légendaire celui de la femme-canon. Et c’est à raison que cette jeune américaine, dont le mari Chachi Valencia exerce le même métier, présente ce numéro car le premier à réaliser cette performance était une femme, Rossa Matilda Richter alias Zazel, qui en 1877, elle était alors âgée de 14 ans, se produisit au Royal Aquarium de Londres. Elle fut propulsée par un canon à ressort inventé par le Canadien William Leonard Hunt, alias "le Grand Farini". Par la suite elle voyagea en tournée avec le Cirque Barnum, mais sa carrière fut brève car après quelques incidents d'atterrissage, elle dut interrompre ses activités en 1879.

La femme-canon la plus connue ou femme-obus, les deux appellations sont possibles fut la célèbre "Miss Curtis", qui dans la réalité n’existait pas, car c’était le nom dont s’affublaient toutes celles qui successivement ont réalisé cette attraction. En effet ce numéro en raison des accidents survenus, si on veut bien me passer l’expression en "consommait beaucoup". Jacques Garnier (voir blog28/03/2013) relate qu’un soir en 1952 " il fallut même remplacer la dernière Miss disponible par Bébert Neufcœur le comptable chauffeur du Zoo Circus (voir blog 06/01/2012)… et on annonça tout bonnement que Miss Curtis serait remplacé par son frère Albert Curtis". Jacques Garnier poursuit en indiquant : " jusqu’à la sortie du canon rien d’extraordinaire mais, oh ! stupeur, ce n’est pas un homme que la bouche à feu projetait, c’était plutôt une espèce bizarre de chauve-souris, un ptérodactyle, qui battait des ailes et qui … arrive à quatre pattes en s’arrachant une partie du nez en tombant dans les mailles du filet… Il n’avait heureusement aucun mal" … mais il dut à son tour être remplacé.

Les cirques dans les années 50 avaient l’habitude de mettre une telle attraction à son programme et il n’est pas rare à l’instar des Bouglione que d’autres cirques français comme Medrano ou Amar proposent aussi cette attraction, lors du spectacle ou pendant l’entracte en dehors du chapiteau.

L'étoile filante, Robin Valencia, est une des rares femmes en Europe à proposer une telle attraction. Elle est souvent appelée par les Bouglione pour pimenter leurs productions tant ce numéro suscite d'émotions de la part des spectateurs présents. Outre dans l'actuelle tournée Bravo, on a pu aussi la voir deux fois au cirque d’hiver de Paris, en 2005 et 2007 lors des spectacles Audace et Vertige, ainsi qu’au Bourget en 2010 et en 2011 dans les spectacles Bouglione de fin d’année pour les CE.

Aujourd’hui cette attraction est réalisée avec de la fumée et de la poudre noire pour produire l’effet visuel ou sonore et, aussi pour faire travailler l'imagination du public, mais en aucun cas pour la propulsion proprement dite de l'artiste.

#femmecanoncirque

Commenter cet article