Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Pierre Meyer le magicien du Royal Palace de Kirrwiller

Publié le 19 Février 2016 par cirk75 in Personnalités

Pierre Meyer le magicien du Royal Palace de Kirrwiller

Comment une commune française de 529 habitants située à 30,6 km au nord-ouest de Strasbourg, peut-elle se targuer d’abriter une des meilleures scènes de music-hall en France ? Oui telle est l’histoire de la famille Meyer qui d’un dancing de campagne, a su à partir des années 80, progressivement le transformer en un établissement mondialement réputé, accueillant chaque année plus de 200 000 spectateurs en provenance de l’Europe entière.

Pierre Meyer le magicien du Royal Palace de Kirrwiller

A l’origine de cette saga un homme Pierre Meyer, qui à l'âge de 14 ans s’initie aux joies de la cuisine comme apprenti. Il faut dire que sa mère à Kirrwiller, possède une auberge familiale qui, en 1948 a été transformée en dancing rural. A 19 ans, le jeune Pierre s'attèle aux cuisines familiales et en 1980 son père, un instituteur au départ, lui laisse la direction de ce qui n'était encore qu'un modeste établissement de campagne.

Mais Pierre Meyer est passionné par les spectacles et les shows à l'américaine et, il rêve de proposer à Kirrwiller, des spectacles de music-hall. Pour cela il fait construire dans le restaurant une scène de 200 m² pour accueillir du moins au début, des spectacles de magie entrecoupés de numéros visuels et, à la surprise générale ça marche, le chiffre d’affaires double en un an et la clientèle se diversifie. Et si une bonne moitié des spectateurs arrivant en autocars provient des comités d'entreprise ou des clubs de retraités, les individuels commencent aussi à être nombreux.

Pierre Meyer le magicien du Royal Palace de Kirrwiller

Devant cette réussite les media et la presse commencent à s'intéresser à cet insolite music-hall rural et l’effet boule de neige marche à plein. Fort de ce succès en 1996, Pierre Meyer se lance dans un projet plus ambitieux : une salle de spectacle de mille places, dotée d’une immense scène, 25 mètres de large sur 20 mètres de haut, équipée des dernières nouveautés, des cuisines de 500 m² et des logements pour les artistes...

Suite à ces aménagements, les spectacles prennent une tout autre dimension. Et si les premiers shows étaient présentés par des animateurs, parmi eux on compte Sergio (voir blog02/03/2011) ou Pascal Brunner par la suite, comme au cirque les présentateurs s’effacent pour laisser la place à de somptueuses revues chorégraphiés, au cours desquelles les tableaux dignes des plus grands établissements sont entrecoupés par des d’excellents numéros visuels ou de grandes illusions.

Aujourd'hui le Royal Palace, 3ème music-hall de France, après les Lido et Moulin Rouge de Paris, emploie plus de cent personnes, dont 34 artistes. Son succès s'explique principalement par des tarifs calculés au plus juste et par un renouvellement incessant spectacle chaque année. Revue sans temps mort avec effets scéniques et jeux de lumières metant en valeur les meilleurs artistes mondiaux du cirque ou du music-hall.

En plus de la salle de spectacle, le Royal Palace possède deux restaurants (le premier pouvant accueillir jusqu’à 800 convives, et le second plus intime servant 150 couverts) afin de proposer des déjeuners et dîners dansants animés par un orchestre.

Aujourd’hui à la retraite, Pierre Meyer est toujours aussi affairé, le Royal Palace de Kirrwiller reste sa vie et il ne se voit pas quitter son navire même s’il est efficacement seconder par son épouse Cathy et son fils Mathieu. D’autant plus que cet établissement vient de fêter le 24 septembre 2015 ses 35 ans lors du lancement son spectacle "Imagine".

Commenter cet article