Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Sally fille de cirque de D.W. Griffith (1925)

Publié le 26 Janvier 2016 par cirk75 in Cinéma

Sally fille de cirque de D.W. Griffith (1925)

Perdu depuis longtemps et récemment restauré, ce morceau de cinéma américain de David Wark Griffith, d'après une pièce de Dorothy Donnelly, démontre dans cette chaleureuse comédie toute l’étendue du talent de ce metteur en scène. Dans ce film muet dont le titre original est "Sally of the Sawdust", W. C. Fields (voir blog10/05/2012) tourne sa troisième apparition à l'écran dans le rôle du professeur Eustace Mc Gargle. Un aimable escroc qui devient d'une façon inattendue le malchanceux tuteur d'une femme artiste d'un cirque particulier destiné aux enfants abandonnés. Ayant l'attention de rendre Sally à ses grands-parents, Mc Gargle apprend que le fortuné grand-père est un juge sans pitié qui méprise les gens du spectacle...

Sally fille de cirque de D.W. Griffith (1925)

Mais c’est la diversité et la richesse des scènes qui étonne dans le film de D. W. Griffith. Cirque, foire, demeures fastueuses, gare, tribunal, nombreux extérieurs, sont autant de lieux qui défilent tout au long du film. Ceci étant, le film souffre tout de même d’imperfections et de lourdeurs propres aux années vingt. On trouve par exemple des intérieurs surchargés jusqu’au mauvais goût. Plus étonnant encore, un grand nombre de raccords sont approximatifs, et les poses des personnages ne sont pas forcément cohérentes d’un plan à l’autre.

Finalement, si Griffith reste un des pères de la grammaire cinématographique américaine, avec son cultissime film "Naissance d’une nation", il n’en paraît pas moins dormir un peu sur son acquis dans les années vingt.

Sally fille de cirque de D.W. Griffith (1925)

Quant à W.C. Fieds, il aimait beaucoup incarner les artistes de cirque, cela lui rappelait sa jeunesse car il avait vécu la vie des gens du voyage comme monteur, soigneur d’éléphants, musicien et bien entendu jongleur où il excellait.

W.C. Fields, un personnage haut en couleurs dont les péripéties lui valurent bien des fois de sérieux ennuis. Comme ce jour où sur le tournage d'un film, il soûla un bébé en versant dans son biberon une dose de gin. On relate que le bébé mettra une journée entière à dessoûler.

W.C. Fields, un personnage d'une autre époque.

Commenter cet article