Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les clowns du Cirque Medrano (Genève, Petit Palais)

Publié le 8 Janvier 2016 par cirk75 in Art

Les  clowns du Cirque Medrano (Genève, Petit Palais)

En premier plan, on aperçoit une chaise de couleur verte, puis de dos un clown son cône blanc sur la tête et revêtu d’un "sac" orangé parsemé de pensées et de feuilles, enfin de face un auguste coiffé d’un canotier tenant au bras droit un large cabas. En arrière-plan on discerne également dans cette composition réalisée en 1910 une partie du bord de la piste ainsi que des poteaux qui semblent soutenir la toile du chapiteau ou ce qui peut paraître comme un filet.

Les clowns du Cirque Medrano ne sont pas des vedettes de la piste, ce sont des anonymes qui de plus ne donnent pas le sentiment d’interpréter une scène, ils ont l’air de parler de leur entrée ou d’un sujet qui les intéresse. Car ce n’est pas la piste illuminée de tous ses feux qu’Edmond-Amédée Heuzé (voir blog24/04/2012) représente dans sa peinture c’est, une fois les lumières éteintes et le maquillage tombé ce qui se passe de l’autre côté de la gardine. Autrement dit le moment où le clown ne fait plus rire, le temps où redevenu un être humain, il doit faire face à sa condition de M. Toulemonde et à sa lassitude. Et c’est exactement cet instant qu’Heuzé aime croquer et que l’on retrouve dans bon nombre de ses toiles,où il représente : le mime Farina, le clown Chocolat (voir blog12/02/12), les Fratellini (voir blog18/05/15) ou Porto (voir blog14/04/13)...

Heuzé est bien plus qu’un peintre amateur de cirque, car il peut revendiquer son côté circassien. Non seulement sous le pseudo de Williams il fut un temps danseur dans la troupe du Moulin Rouge avec La Goulue (voir blog20/09/2013), mais il fut aussi régisseur du cirque Medrano ambulant, et enfin il a épousé Nina Bacquet directrice un temps du cirque Medrano.

Edmond-Amédée Heuzé un chroniqueur du monde de la piste se servant d'un pinceau et non d'une plume pour relater le monde chez Medrano.

Commenter cet article