Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Cirque, (Cleveland Museum of Art)

Publié le 30 Janvier 2016 par cirk75 in Art

Le Cirque, (Cleveland Museum of Art)

Cette toile, est-il besoin de le préciser tant c’est évident, représente un spectacle de cirque. Une piste ronde sur laquelle évoluent tous les personnages emblématiques de cet art. Un orchestre situé au-dessus de la "gardine" joue. Une écuyère sur son cheval, au centre un maître de manège dirige la manœuvre. Sur le reste de la piste on distingue des clowns dans un joyeux charivari. Encadrant la piste, des spectateurs en mouvement donnent ainsi un certain relief à ce tableau au style que l’on pourrait qualifier d’expressionniste "léger". Quant au lieu représenté il ressemble à s’y méprendre au Cirque Molier (voir blog27/04/2012). Il faut dire que le peintre qui dans la réalité est une femme, il s’agit de Marie-Clémentine Valade alias Suzanne Valadon (1865-1938), l’a assidument fréquenté pendant plusieurs années. En effet vers 11 ans Marie-Clémentine s'initie à l'acrobatie puis au trapèze sous la coupole du cirque créé par Ernest Molier. Mais à 15 ans un accident met fin à sa carrière d'enfant de la balle et l’oblige à se débrouiller autrement. Faute de mieux, elle traîne dans les bars que ces messieurs de la haute bourgeoisie fréquentent. Dotée d’une grande beauté, elle attire l’attention et devient modèle pour les peintres.

Oui curieux destin que celui de Suzanne Valadon fille naturelle d’une blanchisseuse et d’un père un forgeron mécanicien condamné pour fausse monnaie qui décédera au bagne. Peintre à la forte personnalité, ce qui lui permettra dans ce monde très masculin que représente la société du XIXème siècle de forcer ce temple masculin en devenant la première femme admise dans la Société nationale des beaux-arts. Et si elle fut aussi la mère du peintre Maurice Utrillo, elle demeure de nos jours une artiste reconnue, au style coloré et affirmé où portraits, nus et natures mortes sont monnaie courante dans sa production et où ce tableau sur le Cirque, conçu en 1889, reste une belle exception.

Commenter cet article