Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Histoire de trois amours (1953)

Publié le 12 Janvier 2016 par cirk75 in Cinéma

Histoire de trois amours (1953)

Trois ans avant le célèbre film de Carol Reed, "Trapèze" (voirblog18/11/2010), Hollywood fait une première tentative cinématographique dans le monde aérien du cirque avec "The Story of Three Loves", titre original d’un film américain à sketchs coréalisé par Gottfried Reinhardt et Vincente Minnelli. Cette œuvre à vrai dire n’a guère laissé de traces dans la mémoire des cinéphiles, et de nos jours peu la connaisse. Seul le 3ème sketch (trapèze) réalisé par Gottfried Reinhardt, le fils de Max Reinhardt metteur en scène autrichien de théâtre, peut encore avoir de l’intérêt pour un circophile averti.

Histoire de trois amours (1953)

Ce 3ème sketch relate l’histoire du parisien Pierre Narval, artiste de cirque en perte de vitesse qui s’est rangé des trapèzes se sentant responsable du décès de son partenaire. Au début du film Pierre Narval (rôle tenu par Kirk Douglas) accoudé à la rampe d’un bateau se remémore cette tragédie et sauve du désespoir une jeune femme italienne Nina Burkhart (jouée par Pier Angeli), qui souhaite se suicider en se jetant dans la Seine du haut d'un pont parisien. En effet Nina Burkhart se sent aussi responsable de la mort de son mari, tué pendant la dernière guerre mondiale dans un camp de concentration par les nazis. A la longue bien entendu naît entre eux un intense sentiment amoureux et Pierre va même trouver en Nina la partenaire idéale pour un retour sur la piste. Tous les deux mettent au point un numéro aérien spectaculaire et dangereux, dont le point d'orgue sera un saut, de trapèze à porteur, à travers un cerceau opaque. Une fois leur numéro réglé ils sont engagés par le directeur d'un cirque qui exige qu'ils exécutent leur numéro sans filet. Ce qui ne se passe jamais dans la réalité où ces numéros sont toujours réalisés avec un filet. Le cinéma aimant quelques fois tordre le cou à la réalité pour accentuer le dramatique.

Le principal intérêt de ce film pour un amateur de la piste, réside dans la relation du lent entrainement de la future reine de l’air. Celui-ci est d’un grand réalisme, ce qui ne doit pas nous surprendre si l’on sait que la supervision de ces scènes furent assurée par un volant, membre de la célèbre troupe américaine "Flying Harald": Harald Voyce. Ce film n’était pas sa première incursion dans le monde du cinéma puisqu’il avait déjà prêté son agilité dans certaines scènes du premier Tarzan parlant avec Johnny Weismuller, où ce dernier donnait plus le sentiment d'effectuer du trapèze à trapèze que du liane à liane.

Notons aussi que pour ce film Kirk Douglas et Pier Angeli ne se firent doubler que pour les scènes vraiment périlleuses, interprétant eux-mêmes certaines scènes aériennes.

Dernière précision ce n’est pas la seule fois où Pier Angeli prête son concours à une œuvre cinématographique ayant la piste comme théâtre de l’intrigue. En 1958 elle tournera "Le fou du cirque" (voir blog13/06/2014) film réalisée par Michael Kidd, avec Danny Kaye un acteur, chanteur et danseur américain fort prisé à cette époque.

Histoire de trois amours (1953)
Histoire de trois amours (1953)
Histoire de trois amours (1953)
Histoire de trois amours (1953)
Commenter cet article

pascal 18/01/2016 13:47

Bonjour, j'aime beaucoup ce que vous faite à très bientôt
Pascal
http://www.avionnormandie.com
avionnormandie@gmail.com

cirk75 18/01/2016 17:19

C'est très gentil de votre part,