Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Le Cirque sous l’eau chez Pinder

Publié le 22 Décembre 2015 par cirk75 in pantomime

Le Cirque sous l’eau chez Pinder

Pour les tournées 1932 et 1933 le cirque Pinder, direction Charles Spiessert (voir blog24/06/2015), réunit dans un même spectacle, selon les dires du programme papier officiel : "des attractions acrobatiques uniques au monde, une cavalerie incomparable, des fauves dont le dressage est inégalé, une troupe d’artistes de tout premier ordre et pour la première fois en France sa Piste Nautique, spectacle où le faste des décors, lumières et des costumes tient de la féerie". Une Grande Pantomime Nautique et Comique avec Fontaines Lumineuses qui comprend notamment la célèbre pantomime nautique déjà représentée en 1890 au Nouveau Cirque, "La Noce à Chocolat" (voir blog11/06/2015).

Le Cirque sous l’eau chez Pinder

Pour être franc, ce n’est pas la première fois qu’un bassin nautique est associé à une piste. Déjà en leur temps le Nouveau Cirque (voir blog08/12/2010) et le Cirque d’hiver direction Desprez (voir blog25/03/2012) ont organisé des attractions aquatiques, mais il est courant dans le monde spectacle en général et du cirque en particulier de revendiquer la paternité d’une nouveauté, d’autant plus que le public n’est pas toujours le garant de la mémoire collective. Mais bon revenons à notre spectacle aquatique Pinder.

Pour le spectacle nautique, Charles Spiessert fait fabriquer par un chaudronnier d’Aubervilliers avec le concours des Etablissements Baillet, une grande bâche caoutchoutée (qui sera posée sur un parquet incliné en bois faisant tout le tour de la piste), une chaudière, une voiture citerne, des pompes pour alimenter les fontaines, un système de tuyauterie déversant selon la publicité 250 000 litres d’eau, un générateur électrique alimente un jeu de projecteurs. Et… n’oublions une gondole, un pont enjambant le bassin et un énorme ballon. Le tout pour un coût de 1million et demi de francs 1932, soit environ 950 000€, aux dires des annonces Pinder, diffusées à un public friand de nouveauté.

Le Cirque sous l’eau chez Pinder

Si la première partie du programme propose un spectacle de cirque traditionnel avec entre autres les vedettes maison que sont Les Léonard’s (voir blog19/09/2013), le dompteur Roger Spessardy (voir blog23/06/2015), la seconde présente le Cirque sous l’eau. On peut ainsi voir un dangereux crocodile se transformer en charmante naïade et danseuse contorsionniste : Odile Makers, Melle Simone nous gratifiant de gracieux plongeons avant et arrière avec élan à partir d’un tremplin situé à 3 m de haut, enfin les augustes de soirée nous rejouant la célèbre pantomime qui a rendu Chocolat éternel (voir blog12/02/2012).

En conclusion pour beaucoup de circophiles ce spectacle aquatique valait surtout pour sa première partie et ne laissa pas un souvenir intarissable dans leur mémoire.

Le Cirque sous l’eau chez Pinder

Vingt années plus les frères Amar reprendront de nombreux éléments de ce spectacle dans leur pantomime aquatique (voir blog21/12/2015).

Commenter cet article