Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Les Jongleuses au Cirque Fernando, (The Art Institute of Chicago)

Publié le 31 Décembre 2015 par cirk75 in Art

Les Jongleuses au Cirque Fernando, (The Art Institute of Chicago)

Cette huile sur toile baptisée aussi "Acrobates au cirque Fernando", peinte en 1879 par Pierre-Auguste Renoir, représente deux membres d'une troupe itinérante acrobatique allemande : Francisca et Angelina Wartenberg. Renoir les peint sur la piste du cirque Fernando (voir blog01/07/2012) vêtues de combinaisons chamarrées et beaucoup plus jeunes que leur âge réel (dix-sept et quatorze ans). Elles sont représentées à la fin de leur numéro de jonglerie ou d’acrobatie au moment où le public les applaudit.

Les figures des deux jeunes filles sont opposées, l’une est située face au spectateur et l’autre de trois quarts, avec son visage de profil. Renoir entoure les deux artistes par un halo virtuel de roses, oranges, jaunes, et de blancs reliés au sommet par le bord de la piste qui les sépare des spectateurs habillé en sombre faisant contraste avec les tonalités dorées et orange dominant l’ensemble. On remarque au niveau des premières rangées des gradins les spectateurs qui applaudissent, la plupart sont des hommes en habit de soirée appartenant certainement à la riche bourgeoisie et peut être venus s'encanailler.

Renoir utilise la lumière, la couleur et les effets atmosphériques, qui donnent à ce tableau un aspect nacré. Cette peinture est brossée à l’aide de grandes touches rapides détonnant un peu avec ce qui se fait habituellement au niveau de la peinture dite académique.

L’aînée, Francisca salue, tandis que sa sœur Angelina, retient dans ses mains ce qui semble être des balles qui leur ont servi à jongler ou, n'est-ce pas plutôt des oranges que des spectateurs leur ont données? Rappelons que du temps du cirque Fernando il était courant d'offrir ces fruits aux artistes, et pour cela de nombreux vendeurs se trouvaient à l'entrée de cet établissement.

Alors jongleuses ou des acrobates? Balles ou oranges? Tel est l'énigme que pose ce tableau.

Qu'en pensez-vous ?

Renoir est aussi à compter parmi les artiste trouvant dans le spectacle de cirque une source d'inspiration. Il peint même deux de ses fils déguisés en clown. Et un des ses chefs d'oeuvre “Le Clown musical” représentant sur la piste du Cirque d'Hiver de Paris le clown britannique John Price (voir blog19/05/2014) n'est-il pas propriété du Musée Kröller-Müller d’Otterlo situé aux Pays-Bas?

Commenter cet article