Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

René Strickler, de la banque à la cage aux fauves

Publié le 27 Septembre 2015 par cirk75 in Dompteurs

René Strickler, de la banque à la cage aux fauves

Ce dompteur suisse, né en 1949, n’est pas né dans le monde de la piste et au départ il se destinait à une tout autre profession : travailler dans un établissement bancaire. C’est ce qu’il fait dans un premier temps une fois son diplôme de commerce en poche. Mais le cirque est pour lui une passion et il rêve depuis toujours d’être dompteur. Un jour en 1973 le propriétaire du zoo de Romanshorn, connaissant son penchant, vient le trouver et lui propose plusieurs fauves à dresser. Notre jeune belluaire accepte bien volontiers même s’il n’a qu’une connaissance très théorique voire sommaire du dressage des félins, une forte proximité avec les dompteurs du cirque Knie car depuis quelques temps il travaille au service presse et communication de ce cirque helvète. Et c’est ainsi que quelques temps après il débute sur la piste du cirque Nock avec les animaux qu’il vient de dresser. Puis il foulera la piste des plus importants cirques européen (Althof, Knie, Pinder-Jean richard, Roncalli…), où son numéro tout en douceurs, où il fait régner la paix au milieu d’un imposant groupe mixte de fauves comprenant lions, tigres, ours, pumas, panthères noires ou tachetées… fait de lui un des maîtres du dressage moderne. En 1976 il participe au Festival International du Cirque de Monte-Carlo où il est récompensé par le Prix de la Ville de Monaco.

René Strickler, de la banque à la cage aux fauves

Plus de Vingt ans plus tard en 1999 il retourne à Monte-Carlo où il présente un numéro unique de 9 pumas canadiens où avec une infinie patience il a dressé ces petits félins très espiègles et vifs de caractère. En parallèle au monde du cirque René Strickler a créé à Subingen en Suisse un Parc à félins, lieu où il continue à s’adonner à sa passion les fauves, en attendant la création d'un autre parc à Dompierre dans la Broye fribourgeoise sur 42 000m².

René Strickler, de la banque à la cage aux fauves

#cirque

Commenter cet article