Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Pierre Thomas (1939-2002), l’homme qui murmurait à l’oreille des animaux

Publié le 28 Septembre 2015 par cirk75 in Dompteurs

Pierre Thomas (1939-2002), l’homme qui murmurait à l’oreille des animaux

Né juste avant la dernière guerre, Pierre Thomas découvre le cirque en 1946, lorsque les caravanes du cirque Pinder font halte à Auray, sa ville natale. Et à partir de ce moment, sa passion pour les animaux ne le quittera plus. Ce fils de serrurier commence par le bas de l'échelle en montant après bien des difficultés un numéro de dressage. Et comme il est aussi ferronnier d’art il conçoit lui-même sa cage, ses tabourets, ses réquisits et son tunnel. Puis après de longues négociations, ses finances étaient bien maigres il réussit enfin à se procurer trois jeunes lions, deux ours bruns de Syrie, un ours à lunettes, deux chèvres et deux moutons, Pour mettre au point son numéro il passe un accord avec le directeur du Zoo de Ludré dans le Morbihan et là, patiemment devant les visiteurs du parc animalier, il fait se côtoyer tous ces animaux, dans une sorte de "Paix dans la Jungle", chère à son idole Alfred Court (voir blog01/10/2013). Un prix obtenu auprès de la "Fondation de la Vocation" lui ouvrira les portes des cirques. Sa première vraie représentation a lieu le 25 novembre 1964 au cirque d’hiver de Paris, lors du Gala de la Piste. C’est un succès, et la presse salue la naissance d’un nouveau dompteur de charme délaissant le fouet pour s’amuser avec ses animaux. Remarqué par Dany Renz (voir blog17/06/2012) il est engagé pour être de la tournée 65 du Cirque Sabine Rancy.

Pierre Thomas (1939-2002), l’homme qui murmurait à l’oreille des animaux

Mais cette vie en caravane ne le satisfait pas totalement et 1968, il crée avec une trentaine d'animaux un zoo à Guidel. Parallèlement il faut bien vivre, il donne des présentations un peu partout dans la région afin de faire découvrir la faune exotique aux écoliers bretons. Puis après une déconvenue, il a créé un cirque nommé Impérial qui ne tourne que deux mois, il conçoit un parc zoologique à Guidel. En 1973, ce zoo se déplace vers le lieu-dit Keruisseau, sur les rives du Scave, à Pont-Scorff, lieu actuel de ce établissement réputé. Mais en 1987, dans la nuit du 15 au 16 octobre, un ouragan ravage la Bretagne et le parc zoologique est détruit à plus de 80%. Une douzaine d’animaux s’échappe de leurs enclos, tous seront récupérés sains et saufs dans les 24 heures, exceptée une panthère des neiges qui restera 12 jours dans la nature mais qui fut finalement retrouvée dans une ferme à 2 km du parc. Suite à cette catastrophe l'avenir du Zoo semble sérieusement compromis, mais dans un bel élan de solidarité et de générosité de la part des habitants de la région Lorientaise et alentours, le parc zoologique si cher à Pierre Thomas retrouve son rang.

Pierre Thomas (1939-2002), l’homme qui murmurait à l’oreille des animaux

Ce dernier prend alors un peu de recul et s’adonne à son autre passion la peinture. Mais en 2002 à 64 ans Pierre Thomas s’éteint discrètement comme il a vécu. Et reste à ce jour dans la mémoire de ceux qui l’ont connu comme un homme entreprenant mais pas homme d’entreprise, qui connut des périodes rudes, des échecs. Artistes à multifacettes, écrivain, peintre Pierre Thomas était tolérance, amour, simplicité et fidèle en amitié.

Un être rare…

Commenter cet article